Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Bic lance son premier rasoir écologique : le bic "écolutions"

Le 12/12/08 par belinunda
 
Jusquà présent, Bic ne proposait à la vente que des rasoirs jetables en plastique issu du pétrole,  et donc d’une  ressource naturelle non renouvelable Pas très écologique…
Avec la sortie de son nouveau rasoir, l’ « Ecolutions », la marque fait de réels progrès :
-son manche est en bioplastique,
-ses colorants verts ont une origine végétale,
-son emballage est plus léger, en carton 100% recyclé et imprimé à partir d’encres végétales.
Au total, les matières premières utilisées, la production, la distribution, la fin de vie du rasoir BIC Ecolutions engendre lémission de 43g déquivalent CO2. Cest 16g de moins qu’un rasoir 3 lames équivalent fait à base de plastique issu du pétrole.
Cerise sur le gâteau, les émissions résiduelles sont même compensées.
Coté prix, l’Ecolutions est vendu 20% plus cher qu’un rasoir 3 lames conventionnel mais 6 fois plus chers que le rasoir traditionnel orange de la marque. Un peu élevé…
Une question reste néanmoins en suspens. Ce rasoir « écologique » mais jetable est-il plus vertueux d’un point de vue environnemental qu’un rasoir « non écologique » mais non jetable?
Dommage que la marque napporte pas de réponse formelle à cette question…

Poster un commentaire
  1. belinunda dit :

    Effectivement, cela serait bien d’avoir de vrais études qui renseignent les consommateurs sur l’empreinte écologique des produits qu’ils achetent. C’est un peu le cas avec l’étiquette énergie mais vivement que l’étiquetage environnemental se généralise.

  2. leoule dit :

    Entierrement d’accord avec ce commentaire. Et le fameux rasoir ecologique ou on ne change que la lame existe!!! Si si!!! depuis 1901!!! c’est le rasoir de sécurité inventé par Gilette. Economie réalisée chaque année? 37€  d’après le calcul de l’économie réalisée basé sur une consommation d’une lame par mois.

    1 lame en acier contre un manche, des lames, la peinture, un emballage (tout çà ecolo bien sur)… c’est quoi le plus écologique? Mon choix est fait, j’ai acheté un merkur et je fais un gros bras d’honneur aux champions du marketing (tant qu’ils n’auront pas suprimé les lames de rasoir simple à 2€ les 10 dans le commerce). Et je peux vous dire pour l’utiliser depuis un mois que je suis rasé comme avant.

    Je pense que le prix de ce machin est justifié par l’energie consommée pour fabriquer, assembler, emballer etc…
    Sans parler qu’on paiera une deuxieme fois pour le recycler toute cette m….

    Le probleme c’est qu’il nous manque de vraies etudes (serieuses, menées de façon scientifiques et indépendantes) qui permettrait une fois pour toute de faire le tri entre la vérité et le pipo habituel. Dans tout les cas j’aurais tendance à prendre le discours des marques avec des pincettes, car n’oublions pas que leur but est de vendre, pas de voir baisser leurs bénéfices.

    Au passage un petit film que vous connaissez peut etre déjà: http://www.dailymotion.com/video/x6urii_la-vie-dun-truc-12_webcam

  3. belinunda dit :

    Les produits jetables peuvent avoir de la place dans certains cas (oubli…), pour ces situations, autant faire qu’ils soient plus écologiques. Mais autrement, il me semble tout comme toi, que les produits les plus durables, et c’est une lapalissade, sont ceux que l’on jette le moins… Et aujourd’hui, on a beaucoup habitué les acheteurs à consommer les produits jetables… Et effectivement, l’idée d’un bonus malus sur ces produits, auraient pu contribuer à modifier les comportements.
    Pour info, je mets une petite vidéo qui permet de comprendre pourquoi cela n’a pas abouti
    Pour les rasoirs, je trouve dommage que les rasoirs à lame non jetables soient si peu attirants. Il ressemble tellement aux rasoirs jetables, tout en plastique. Pourquoi ne pas les rendre plus attirants, plus nobles, ce serait bien, je trouve, car après tout se raser est un acte cosmétique et au lieu de l’assimiler à une corvée ont pourrait lui redonner de la noblesse notamment grâce à des outils (rasoirs) appropriés…

  4. Nathalie J- dit :

    Oups, je me suis trompée dans mon calcul, milles excuses 😉
    Je te dirai dans trois ans ce qu’il en est de ce rassoir :)
    Ce que je souhaitais souligner, c’est que les objets jettables en plus d’être souvent plus chers, produisent des déchets et bien que tout le monde le sâche, leurs ventes ne font qu’augmenter. Tu te souviens de la taxe pique nique ? Quelle domage qu’elle ne soit pas passée … En particulier dans les avions, je ne sais plus où j’ai lu que chaque heure plus d’un million de gobelets en plastique sont jettés par les companies aériennes. Il reste encore du chemin pour faire évoluer les consciences et à mon sens, « verdire » un produit jetable c’est aller dans la mauvaise direction, qu’en penses-tu ?

  5. belinunda dit :

    Merci beaucoup Nathalie pour ces précisions et pour ce calcul. Juste un petit rectificatif, pour 3.15 euros, tu as 4 rasoirs.
    Cela fait donc 61 euros pour les rasoirs jetables contre 29 pour le rasoir à manivelle.
    Cela reste cependant moins cher.
    Mais ce type de rasoir à manivelle est-il efficace (rase-t-il bien, abîme-t-il la peau ?), En 3 ans, il n’y a rien à changer dessus ?

  6. Nathalie J- dit :





    Bonjour,

    J’ai acheté pour ce Noel à mon ami un rasoir à manivelle chez Nature et Découverte. Il suffit de faire quelques tours pour que le rassoir électrique fonctionne. J’ai cherché à faire une sorte d’éco bilan pour comparer avec des rasoirs jetables et j’ai … jeté l’éponge ! lol
    Néanmoins, si je prend en compte que mon ami se rase tous les deux jours, qu’il change son rassoir toutes les deux semaines … Si je prend en compte que ce rassoir électrique mais manuel de premier prix va au moins durer 3 ans, calculons :

    3,20 x 26 X 3 = 249,6 euros
    Rasoir électrique = 29 euros

    Sachant que mon cher et tendre n’use pas d’eau pour se raser avec le rasoir électrique … Et je peux lui piquer desfois … je crois que je vais opter pour les tours de manivelle :)

    Bonne soirée



  7. belinunda dit :

    Afin de rendre cette technologie plus abordable, pourquoi ne pas l’avoir adapté sur un rasoir d’entrée de gamme. J’aurais préféré… Cela aurait été beaucoup moins cher, même si il y a 20% de difference, c’est le prix de l’innovation mais le rasoir aurait été a un prix encore abordable.

  8. belinunda dit :

    Bonjour Julien,
    j’avais effectivement noté cela. Le plus impact demeure la phase d’usage. C’est pour cette raison qu’il est vraiment important d’éduquer aux comportements durables…
    Peut-être que Bic pourrait soutenir d’ailleurs des associations qui travaillent dans ce domaine et notamment sur la réduction des consommations d’eau puisque cette phase est particulièrement impactante.
    Pour autant, cela ne doit pas dédouaner le fabricant de ses responsabilités.
    C’est son job, et celui du distributeur de fournir au consommateur des produits plus durables et de faire en sorte qu’il les consomment….
    Aux clients ensuite de faire les bons choix… 😉

  9. ELYOTHERM dit :

    Je crois que le rasoir le plus écologique c’est bien celui dont on jette le moins de choses à la poubelle à la fin du rasage.
    En gros, du ‘je ne me rase pas, je n’ai pas de rasoir et je me la joue Chabal’ , en passant par celui ou l’on change juste la lame usagée, au rasoir électrique rechargeable.
    Malheureusement encore avec cet exemple, je crois que les industriels surfent trop sur la vague du développement durable, et en profitent (comme ici +20%) pour augmenter leur marge !

  10. Mais c’est génial ! Ca avance !
    Bon comme le dis l’ACV de Bic ( http://www.bicworld.com/inter_sp/development/products/index.asp ), ce qui est le plus impactant dans un rasoir jetable ou non, c’est la consommation d’eau en usage. Hors phase d’usage, il est vrai que les plus impactants sont les matières premières.
    Bon par contre, c’est un peu abusé que de vendre ces rasoirs 6 fois plus chère que les « classiques ». Je pense qu’à ce niveau là, c’est plus une action de com’ de la part de Bic plutôt qu’une réelle volonté de démocratiser ce type de produit. En effet, sinon, ils auraient pris un peu sur eu en essayant de faire faire un prix raisonnable afin d’inciter l’impulsion du consommateur à acheter ce produit plutôt qu’un autre.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.