Inscription Connexion Flux rss Plan du site

En 2007, lISR résiste à la crise mais pas aux préjugés

Le 22/05/08 par epargnacteur
Le 6 mai dernier, Novethic a présenté les résultats de son enquête annuelle sur le marché français de l’ISR. Cette année encore, les résultats montrent une forte croissance du total des encours ISR détenus par les investisseurs institutionnels : sur un total de 22,1 milliards deuros, les « zinzins » détiennent 66%, soit une croissance de +36% par rapport à 2007. Ces chiffres sont certes encourageants, mais pointent surtout limportance d’être initié.  Si les investisseurs institutionnels ont franchi le pas, les particuliers, eux, se posent encore beaucoup de questions. Les préjugés persistent. Peut-être à tort ?
  • Lépargne responsable : une affaire dinitiés ?

Dans la continuité de la tendance observée en 2006, les encours ISR détenus par les investisseurs institutionnels croissent près de 2 fois plus vite que ceux détenus par les particuliers (+36% contre +19%) ! Alors, l’ISR est-il seulement une affaire d’initiés ? Il semblerait surtout que la connaissance de ce type de placements par le grand public soit faible. Pourtant, le contexte actuel donne des signes d’encouragement aux épargnants qui souhaitent concilier performance et développement durable : préservation de l’environnement, prise de conscience de la responsabilité des entreprises, bien être social sont le crédo de l’ISR.

  • Les performances financières de l’ISR tiennent la route

En apparté, les experts de Novethic reconnaissent volontiers que l’ISR poursuit une croissance quantitative satisfaisante en 2007. Les performances financières des fonds ISR ont en effet montré une très bonne résistance dans les indices et cours boursiers au cours de l’année passée, malgré la crise liée aux subprimes. Mais la meilleure preuve de la performance de l’ISR se fait sur la durée: les meilleurs fonds ISR en France affichent sur 5 ans des performances supérieures à +80%!
Alors pourquoi tant de craintes ? Les français sont prêts à faire des gestes pour la planète, mais tardent à avoir un engagement plus actif avec leur épargne. Les résistances au changement traduisent un besoin de repères que nont peut-être pas encore trouvé les épargnants.



www.jepargne-utile.com
www.isrvie.jepargne-utile.com
http://blog.jepargne-utile.com



www.novethic.fr

Pas de réponse pour “En 2007, lISR résiste à la crise mais pas aux préjugés”

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.