Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Mieux s'informer pour épargner durable

Le 20/10/08 par epargnacteur
En cette période où les mots de crise et de krach boursier reviennent d’une manière récurrente dans l’actualité, vous vous demandez peut-être comment placer votre épargne et surtout comment faire en sorte qu’elle soit tout comme vous, en phase avec les principes du développement durable.
Afin de répondre à cette question, nous avons souhaité vous proposer tout au long de ces prochains mois, une série  d’articles thématiques sur l’épargne en faisant plus particulièrement le point sur l’investissement socialement responsable (ISR).
Pour cela, nous avons choisi de nous appuyer sur l’expertise de
J’épargne utile.
Parmi les sujets que nous aborerons : quel est le rôle de la bourse ? Les entreprises sont-elles obligées de prendre en compte les critères de développement durable dans leur fonctionnement ?  Les fonds ISR sont-ils performants ?
Mais tout d’abord, commençons par le commencement…

Une des règles dans lépargne est de ne pas mettre tous ses ufs dans le même panier. L’une des premières façons dépargner est de placer son argent sur un compte courant. Mais la solution du bas de laine ne fait plus recetteet largent se déprécie dautant que le temps passe. Il vaut mieux le placer. Plusieurs types dépargne sont disponibles aujourdhui. Quand on place son argent, on doit savoir sil sera disponible ou bloqué, si on souhaite privilégier le rendement ou la sécurité, quels sont les frais, la qualité et la simplicité du contrat. Chacun devra faire les arbitrages entre toutes ces composantes, à défaut de trouver le produit idéal.

 

Les différents placements sont résumés ci-dessous :
Cliquer sur le tableau pour l’agrandir.
 

  • Pourquoi parle t-on beaucoup dassurance-vie ?

Lassurance vie est le placement préféré des français, depuis 10 ans. Elle est un bon instrument de transmission du capital, grâce aux avantages fiscaux au bout de 8 ans. Lépargne est soit placée par un assureur sur un fonds en euros (placement monosupport), soit répartie (contrat multisupport) entre un fonds en euros et des unités de comptes (UC), ces derniers évoluant au gré des marchés. Larbitrage entre la sécurité (fonds euro) et le risque (UC) permet doptimiser son rendement au fil du temps.

 

Enfin, depuis plusieurs années, les épargnants assistent à la multiplication de fonds dits « ISR » (Investissement Socialement Responsables), qui misent sur des entreprises cotées respectant les critères du développement durable. Ces fonds peuvent être proposés dans le cadre d’un contrat dassurance-vie, par exemple.

Article rédigé par : 
Poster un commentaire
  1. belinunda dit :

    J’espère que les fonds ISR et les valeurs qu’ils portent seront les grands gagnants de cette crise. L’avenir nous le dira.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.