Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Faire son dentifrice à la maison !

Le 17/05/11 par aallard

Nous en parlons de plus en plus dans les médias, les produits du rayon « Cosmétique » de votre supermarché habituel sont pour la plupart bourrés de produits chimiques dont la toxicité est de plus en plus montrée du doigt.

Face à cela, les alternatives se développent à l’image de la gamme de plus en plus importante de produits bio ou naturels.

Mais il n’est pas toujours nécessaire d’attendre que la grande distribution vous propose des produits plus respectueux de l’environnement et de votre corps !

Vous pouvez en effet fabriquer vous-même de nombreux produits de soin, comme le dentifrice !


Le dentifrice « home made » : halte aux conservateurs


L’hygiène bucco-dentaire est primordiale. En effet, notre bouche est un véritable nid à microbes, la nourriture y contribuant.


Mais inconsciemment, nous portons également de nombreuses fois nos doigts à la bouche, favorisant ainsi la transmission des microbes.  Un constat assez évident lorsque l’on voit tout ce que l’on touche dans une journée (comme le clavier d’ordinateur par exemple).


Se brosser les dents quotidiennement et effectuer des bains de bouche régulièrement est donc indispensable.


Pourtant, pas question de mettre n’importe quoi à la bouche.

La fabrication de votre propre dentifrice vous permettra ainsi d’éviter les produits dans lesquels des conservateurs ont été intégrés comme dans les produits industriels.


De la même façon, les dentifrices « home made » n’intègrent généralement pas de fluor, un véritable avantage pour les enfants qui risquent de trop consommer en avalant le dentifrice et les personnes sensibles à cet élément chimique.

Pour autant, il faut également être vigilant lors de la fabrication de son propre dentifrice.

Du fait qu’il utilisera une majorité de produits naturels, et pas de conservateur, votre dentifrice « home made » se conservera une semaine.


De même, il faut absolument respecter les doses indiquées dans les recettes, l’excès de produits comme l’argile verte ou le bicarbonate de soude pouvant être nocif pour vos dents.


Votre dentifrice, vous le voulez en poudre ou en pâte ?


Le dentifrice en pâte contenu dans un tube hermétique n’a pas toujours existé !


Et lorsque vous décidez de fabriquer votre propre dentifrice, vous devez alors choisir si vous le souhaitez en pâte ou en poudre.


Dans les deux cas, que vous utilisiez de la poudre sur brosse à dents humide ou de la pâte, il est recommandé d’utiliser une petite spatule ou un objet pour déposer le mélange sur votre brosse et non pas de tremper directement votre brosse dans le pot, pour éviter que votre dentifrice maison soit envahi de microbes.

Recette pour dentifrice « maison » en poudre

– 1 cuillère à soupe de Bicarbonate de soude
– 4 cuillère à soupe d’Argile blanche (poudre fine)
– 1/2 cuillère à café de sel de table
– 2 gouttes d’huile essentielle de citron ou de menthe

Dans un récipient que vous pourrez ensuite refermer :

1. Placez la quantité d’argile blanche recommandée
2. Ajoutez à l’argile blanche le bicarbonate de soude et mélangez
3. Ajoutez le sel (préalablement passé au mortier s’il n’est pas assez fin)
4. Ajoutez les gouttes d’huile essentielle et mélangez bien

Il vous suffira alors de placer la poudre sur votre brosse à dent humide pour vous brosser les dents.

Le bicarbonate de soude n’est utilisé ici que pour ses propriétés blanchissantes tandis que le sel a des propriétés antiseptique et antifongique. L’argile blanche est utilisée dans cette recette pour ses propriétés assainissantes et anti-infectieuses (bicarbonate de soude à trouver sur internet).

L’huile essentielle de citron a des propriétés antiseptique et bactéricide, tandis que l’huile essentielle de menthe est anti-infectieuse et vous procurera une haleine fraiche. (huile de citron à acheter)


Recette pour dentifrice « maison » en pâte

– 2 cuillères à soupe d’Argile verte
– 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
– 2 à 3 clous de girofle
– 2 gouttes d’huile essentielle de menthe ou de citron
– 1 verre d’eau

Dans un récipient que vous pouvez refermer ou dans un tube à pompe

1. Mélangez l’argile verte réduite en poudre au bicarbonate de soude.
2. Réduisez en poudre les clous de girofle et incorporez le résultat au mélange argile/bicarbonate
2. Incorporez doucement, cuillère à café par cuillère à café, de l’eau à la préparation, jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse
3. Ajoutez les gouttes d’huile essentielle


L’argile verte est ici utilisée pour ses propriétés reminéralisantes, anti-inflammatoire et antiseptique. Le bicarbonate de soude est encore une fois utilisé dans un souci de blancheur des dents tandis que les clous de girofles sont préconisés pour ses propriétés anti-bactérienne ainsi que dans le but d’avoir une haleine plus fraiche.

Attention toutefois à ne pas forcer sur les doses de ces dentifrices, les ingrédients pouvant à terme abimer l’émail de vos dents et vos gencives.


Les dentifrices s’utilisent ainsi un mois.


A vous de jouer ! Quelles recettes utilisez vous ?


A lire également :


Poster un commentaire
  1. beuxide dit :

    En France, jusqu’au début du XXème siècle, c’est l’iris, riche en vitamine C et autres principes actifs, qui sert de bâtonnet à mâcher pour avoir une bonne dentition, depuis Charlemagne qui en encouragea la culture dans tous les monastères de son empire; il figurait dans la liste des végétaux du Capitulaire de Villis (ordonnance de Louis le Pieux en 795) composée de plantes qui devaient être cultivées dans les domaines royaux. Actuellement, l’iris est toujours utilisé en herboristerie: la poudre de rhizome d’Iris florentina sert de dentifrice et de shampoing sec.
    Nous sommes quand même au XXIème siècle et jusqu’à preuve du contraire, les substances les plus efficaces à disposition sur la planète sont maintenant identifiées, les moyens de communication modernes ont considérablement accéléré l’information, et donc la connaissance.
    Pour l’hygiène bucco-dentaire, c’est encore le monde végétal qui nous offre le meilleur, il s’agit des racines d’un arbuste connu depuis la nuit des temps, dont les vertus médicinales ne s’arrêtent pas à la bouche, d’ailleurs la bouche, c’est la porte d’entrée de notre corps la plus évidente, le moindre problème de santé affectant la bouche se répandra d’une manière ou d’une autre dans tout l’organisme.
    Le Salvadora Persica est un trésor de la nature, il apporte principalement=
    Des dents blanches et brillantes:
    Les fines fibres de la racine de Salvadora Persica sont bien plus efficaces que n’importe-quelle brosse à dent, et contrairement aux dentifrices qui contiennent des abrasifs à base de poudre d’os d’animaux et de nombreux produits chimiques, elles éliminent la plaque dentaire en douceur. Les sels minéraux et les polysaccharides peuvent profiter à la reminéralisation de l’émail au lieu de nourrir les bactéries qui deviennent nuisibles. Peu à peu, les dents retrouvent leur éclat car ce n’est pas seulement en agissant sur l’émail, qui est transparent, mais par les nombreux bienfaits apportés en général que l’équilibre naturel est rétablit. La dentine en bonne santé retrouve sa couleur d’origine. L’émail reminéralisé devient brillant et résistant. Les gencives ne sont plus agressées et l’implantation dentaire se fortifie.
    Une bonne haleine pure et fraîche:
    En empêchant les bactéries de constituer la plaque dentaire qui risque de créer des inflammations de la gencive d’où les bactéries colonisatrices produisent leurs composés souffrés et amines malodorants, en empêchant les streptocoques mutans, les streptocoques sanguis et les lactobacilles de créer des colonies qui produisent les acides cariogènes, le Salvadora Persica permet d’éviter l’halitose d’origine bactérienne buccale. Un bonbon à la menthe masque la mauvaise haleine pendant quelques instants, mais il l’alimente par l’apport de sucres offert aux bactéries. Le Salvadora Persica apporte des polysaccharides utiles sans en faire profiter les bactéries.
    La lutte contre les kilos en trop:
    Le fait d’avoir quelque-chose à mastiquer, ce qui renforce les gencives et fait fonctionner les glandes salivaires pour notre plus grand bien, aide à lutter contre le grignotage, source de déséquilibre néfaste pour les dents et source d’obésité. De plus, le Salvadora Persica contient des principes actifs qui augmentent la sensation de satiété en agissant sur le taux de glycogène dans le foie et en activant le stimulus qui déclenche la production des hormones peptidiques anorexigènes, aidant ainsi à supprimer la sensation de faim. Les propriétés anti-stress vont également se révéler très appréciables.
    L’allié anti-stress:
    Par le même principe ( glucides + acides aminés )qui stimule la production d’hormones peptidiques, le Salvadora Persica provoque la libération de neuropeptides qui ont une fonction de neurotransmetteurs. Certains neuropeptides sont impliqués dans la notion de plaisir et de bien-être. D’autre-part, l’apport de vitamine C associée à la vitamine E et aux lignanes renforce la sensation de bien-être et augmente le plaisir. Selon une étude rétrospective de plus de 3000 personnes âgées, la supplémentation en vitamines C et E aurait également un effet favorable sur les fonctions cognitives (Neurology 2000;54:1265-1272).
    L’ingestion des lignanes provoque une diminution de la distension du vagin et de la vulve et l’action synergisée de plusieurs composants favorise la production des fluides sexuels; une action parasympatomimétique renforce l’activation des récepteurs M3, déclencheurs des secrétions. S’additionne l’action des alcaloïdes avec un effet vasodilatateur. L’usage régulier du Salvadora Persica aide à renforcer l’aptitude à se donner du plaisir.
    Et enfin, quel bonheur de remplacer un petit bâton qui tue à petit feu, rends les dents jaunes et l’haleine puante (la cigarette), par ce petit bâton qui fait tant de bien à la santé, et redonne un beau sourire !
    L’utilisation du bâtonnet de Salvadora Persica comble le besoin physiologique dans la relation mécanique entre la main et la bouche. La sensation de manque physique n’est que passagère et elle est grandement amoindrie grâce aux vertus anti-stress. La vitamine C qu’il contient aide contre la pulsion tabagique (Presse Med 2000;29:1045-1046), de plus, son action contre le jaunissement des dents et contre la mauvaise haleine renforce la détermination au sevrage (récompense supplémentaire).
    Le bâtonnet de Salvadora Persica est hygiènique, économique, écologique et pratique.
    Contrairement à la brosse à dent en plastique qui devient vite un nid à microbes, un bâtonnet de Salvadora Persica est neuf tous les jours (on coupe le boût usagé), ne nécessite pas de pétrole pour sa fabrication (entièrement naturel), évite le gaspillage d’eau et ne laissera aucun résidu polluant dans l’environnement. De plus il est pratique, on peut l’emporter partout avec soi pour se purifier la bouche après chaque ingestion d’aliments.
    On pourrait penser que puisque le bâtonnet de Salvadora Persica fonctionne, il suffirait de fabriquer des dentifrices contenant les mêmes composants, il en existe même qui contiennent de la poudre de Salvadora Persica (Sarkan ®, Grande Bretagne; Quali-Meswak dent-coller ®, Suisse; Epident ®, Egypte; Siwak-F, Indonésie; Fluoroswak ® , Pakistan; Colgate herbal miswak®, Signal herbal miswak® , Dentacare Siwak Plus ® , Arabie saoudite; Dabur Meeswak®, Miswak, Pearl32®, Inde); or, des études cliniques ont démontré que le bâtonnet de Salvadora Persica (« siwak » ou « miswak ») est plus efficace qu’une brosse à dent + dentifrice (comme par exemple, l’étude menée en 2003 par le Département de Cariologie et Endodontologie, Institut de l’Odontologie, Institut Karolinska, Suède). L’explication tient dans le fait que des réactions chimiques se produisent à l’instant du contact des composants du Salvadora Persica avec l’environnement buccal, notemment dans le mélange avec la salive. Certaines réactions intéressantes ne se produisent pas quand les composants du siwak se présentent sous une autre forme. D’autre-part, une brosse à dent devient très rapidement un milieu de culture adéquat pour les bactéries car tout objet soumis à l’humidité et à la chaleur présente une surface propice à la formation du biofilm bactérien. Le bâtonnet de Salvadora Persica contient des substances anti-bactériennes et de plus, son mode d’emploi revient à l’acquisition d’une brosse neuve à chaque utilisation.
    [On peut se demander pourquoi les géants Colgate et Signal ne proposent-ils pas leurs dentifrices au Salvadora Persica en Europe? Dans les pays où ils le distribuent, le bâtonnet de Salvadora Persica (siwak) est déja bien connu et utilisé par les populations, surtout les anciens; il représente donc un conccurent sérieux pour les dentifrices et la stratégie commerciale consiste donc à faire passer ses utilisateurs pour des arriérés en présentant le dentifrice comme un progrès selon le modèle des pays occidentaux qui reflètent une image moderne, et les consommateurs ciblés sont surtout les jeunes à qui les ainés sont montrés comme les conservateurs d’une époque dépassée. En Europe, proposer un tel dentifrice risquerait d’éveiller la curiosité vers un produit jusque-là quasiment inconnu et d’autant plus sérieux que la tendance est à la recherche de produits naturels. Le fait que la racine de Salvadora Persica soit inconnue sert justement de prétexte pour avancer que ce serait un échec commercial]
    En outre, contrairement aux dentifrices dont le principal agent actif est le fluorure de sodium ou le monofluorophosphate de sodium, le bâtonnet de Salvadora Persica peut être utilisé par les enfants sans risque d’empoisonnement. L’excès de fluor est toxique, son accumulation à long terme engendre des effets néfastes tels que la fluorose dentaire, l’ostéoporose, des troubles cardiaques et psychiques, et même des dégâts génétiques qui font 740 millions de victimes par an selon l’OMS. C’est son association avec le sodium qui le rend soluble et donc assimilable par l’organisme. Le fluor est naturellement présent dans l’alimentation, il convient donc de se méfier d’un apport exagéré en vérifiant l’eau de boisson (se renseigner à la mairie), en proscrivant le sel fluoré et les dentifrices fluorés (pourquoi faire? écouler des stocks produits notamment par l’industrie de l’aluminium?). Le Salvadora Persica contient assez de fluor pour une restructuration de l’émail naturellement équilibrée.
    On peut donc raisonnablement conclure que l’utilisation du Salvadora Persica naturel est une solution efficace, économique (pas de gaspillage d’eau), pratique (on peut l’emporter partout)et écologique (aucun rejet polluant et aucune matière première issue de la chimie du pétrole comme le plastique des brosses et des tubes).
    Le Salvadora Persica offre la meilleure solution pour obtenir un blanchiment en douceur des dents avec un produit 100% naturel*.
    * Le siwak simplement emballé sous sachet hygiènique ( pas sous vide )et non aromatisé.
    ▀▄▀▄▀▄▀▄█▓▒░ LA RECETTE ! ░▒▓█▀▄▀▄▀▄▀▄
    Mais revenons au sujet (recette de dentifrice bio) car mine de rien, je m’emballe avec mes explications et je m’en écarte.
    Je vous livre là une recette de dentifrice bio 100% naturel et diablement efficace (je ne vais pouvoir m’empêcher d’expliquer pourquoi celà fonctionne mais voici d’abord, ouf, enfin, la recette):
    Couper des morceaux de racine de Salvadora Persica (on en trouve facilement sur le web et ça coûte pas cher, cherchez « salvadora » sur ibé, par exemple, et comparez les prix) à l’aide d’un sécateur propre (nettoyez la lame à l’alcool)et mettez les dans un moulin à café (ou tout autre ustensile capable de réduire en poudre), vous pouvez aussi acheter de la poudre de Salvadora Persica mais ce sera moins bon marché. Là je vous parle d’un dentifrice extra au prix ridiculement bas.
    Mélangez cette poudre avec quelques gouttes d’huile essentielle d’origan, ou (en restant dans une gamme très abordable) de girofle, de niaouli, saro, poivre noir, etc., selon votre goût (c’est m^me pas indispensable, c’est juste pour aromatiser car les propriétés du Salvadora Persica sont amplement suffisantes); quelques gouttes d’huile de colza et d’eau pour faire une émulsion (il faut touiller pour obtenir une crème onctueuse) et le tour est joué!
    Vous avez là le top des dentifrices le moins cher du monde et d’une efficacité remarquable.
    Pourquoi, comment ça fonctionne?
    Les Romains avaient trouvé un remède efficace pour blanchir les dents: l’urine! (et oui, c’est dingue hein!). De nos jours, le produit utilisé par les dentistes est le péroxyde de carbamide. Point commun? l’urée (dont la dénomination internationale est carbamide)
    [ petite anecdote: l’empereur romain Vespasien avait trouvé le moyen de récupérer l’urine qui était également transformée en produit de blanchiement du linge, en créant les fameuses vespasienne. La collecte payante de l’urine est à l’origine de l’expression " l’argent n’a pas d’odeur " ]
    Le Salvadora Persica contient des dérivés souffrés de carbamide, d’éthylènebisdithiocarbamates, de benzylcarbamide ainsi que des alcaloïdes -1-[ 3,4-( méthylènedioxy )benzoyl ]-3-[2-( 1-benzyl-4-pipéridinyl )éthyl ] thiocarbamide, et -1,3-bis-( 3-méthoxybenzyl )carbamide. Dérivé du thiocyanate d’ammonium, la thio-urée (également appelée Thiocarbamide ou Sulfourea) est le diamide de l’acide thiocarbonique qui ressemble à l’urée mais contient du soufre au lieu de l’oxygène.
    C’est cette chimie complexe qui donne au Salvadora Persica toute son efficacité au niveau du blanchiment de la dentition.
     

  2. dentiste montréal dit :

    Les produits naturels sont bons que de comparer les produits du marché. C’est tout à fait naturel et d’une pâte en bonne santé.

    dentiste montréal

  3. aallard dit :

    Et quelle est votre recette LPS ??

  4. LPS dit :

    J’utilise quotidiennement un dentifrice en poudre maison et j’en suis très satisfaite!

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.