Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Faire son pain bio soi-même, est-ce vraiment rentable ?

Le 25/05/09 par cyrill.e

Pain Prix

Sachant que le prix moyen d’une baguette de 250 g est de +- 0,8 euro (3,2 euros le kilo) et sachant qu’une machine à pain coûte moins de 100 euros, il faudra réaliser un peu moins de 50 pains pour rentabiliser votre investissement ce qui sera possible moins d’un an si vous fabriquez un pain par semaine au lieu d’acheter 4 baguettes.

A lire également

Poster un commentaire
  1. Buisson dit :

    Bonjour

    J’ai laissé tombé ma machine à pain utilisée pendant des années, certes très pratique mais les cycles de levée sont trop rapide d’où souvent un pain foutu si vous avez mal calculé le rapport levure température.

    A force de chercher la perfection, j’ai fini par investir dans un petit mélangeur bosh (universal plus) mais vous pouvez très bien le faire à la main.

    Puis récemment, je viens d’acquérir un moulin à farine à meule pierre, tout cela acheté en Allemagne via Ebay car ici ces appareils restent marginal.

    Je n’ai pas cherché principalement à rentabilisé ce matériel, mais avec le temps je ne regrette en rien ces investissements.

    Je n’ai jamais acheté de levure, c’est de la dépense inutile.J’ai acheté une fois du levain en poudre qui utilisé en toutes petites doses en faisant un levain intermédiaire me durent depuis des années car au début je n’arrivais pas à faire un levain naturel donnant des résultat concluants.

    Le secret du bon pain, c’est d’abord la qualité de la farine ou de la graine, le petit épeautre pour commencer, mais la plus cher aussi. Mais si vous y ajoutez trop de levure et que vous laisser trop lever, votre pain sera foutu.

    Au bout d’un moment les bactéries réagissent comme dans une fosse septique, elles dégradent la matière.

    Le pain est comme le vin, la bière, le fromage, c’est un bouillon de culture et cette phase doit prendre du temps, ce que ne permet aucune machine à pain familiale.

    Je maitrise maintenant la fabrication de mon levain à partir de farine fraichement moulue et d’eau puis je prélève à chaque fois une partie de ma pâte que je stocke au frigo pour mon prochain pain.

    Le plus dur est de démarrer cette fameuse fermentation rendue compliquée par on ajoute du chlore présent dans l’eau du robinet mais aussi dans les eaux en bouteille, avec quoi d’autre pensez vous que l’on arrive à conserver l’eau  dans notre société aseptisée ?

    Mon but recherché n’est pas d’avoir un pain qui gonfle au maximum, il ne sera pas aussi beau que chez le boulanger, il sera plus lourd, moins clinquant, mais quelle heureuse surprise en le consommant.

    Je remercie tous ceux qui s’investissent dans les forums afin de partager leurs expériences car on finit toujours par buter sur des problèmes insolvables sans l’aide des autres.

    Alors c’est comme tout, plus c’est long, plus c’est bon, c’est une histoire d’organisation, de patience dans ce monde ou l’on veut avoir le meilleur en appuyant sur un bouton.

    Non, les bonnes choses se méritent!

     

  2. cyrille dit :

    Bonjour Gilles,

    merci beaucoup pour votre message et pour vos précisions.

    En fait, j’avais pris les éléments sur des sites officiels liés au ministère de la santé ou à l’Union européenne du coup, je pensais que les données étaient exactes.

    Pour le reste, bravo pour votre travail. Est-ce qu’il y a encore beaucoup d’artisan meunier en France ?

    Vos farines sont issues de l’agriculture locale est-ce bien cela ?

    Quel système de distribution utilisez vous pour vendre vos farines ?

  3. gilles dit :

    Bonjour, je suis artisan meunier à Château-Landon en Seine et Marne et je me permets d’intervenir dans cette discussion parce que je lis trop d’inexactitudes et parfois de contrevérités.
    1) bio ou non bio n’indiquent que la qualité bio ou non bio des céréales moulues et le respect de pratiques certifiées.
    2)désolé Cyrille : pain complet = fait avec une farine T150 avec ou sans germe mini 20 % de son et 1kg de blé = 1 kg de farine = farine intégrale (avec germe!)
    3)véritable pain bio= farines locales=céréales locales sinon beaucoup trop de Co2 libéré. cf farines “bio” chez les distributeurs de produits industriels “bio”: provenances lointaines et parfois douteuses des céréales + retraverse la France pour arriver jusqu’à chez vous.
    4)Je m’arrete là… et j’attends vos questions ou commentairese contrevérités.

  4. Vivi dit :

    ça va de soi.

  5. alain dit :

    oui pour de la farine complete mais bio, car dans le blé non bio, le son ( couche extérieur) reçoit tous les pesticides

  6. Vivi dit :

    ah voilà, c’est complet comme infos ;-)
    Merci.

  7. cyrille dit :

    Virginie,

    d’après le conseil européen de l’information sur l’alimentation la farine complète contient aussi le germe.

    « La farine blanche et la farine complète sont les principaux types de farine de blé. Dans la production de la farine complète c’est le blé complet qui est utilisé. Ce type de farine a un taux d’extraction de 100 %, ce qui signifie que rien n’est retiré pendant la mouture. La farine blanche est raffinée. Le son et le germe rempli d’éléments nutritifs sont séparés du reste, perdant beaucoup d’éléments nutritifs sont retirés. Il existe également différents types de farine entre ces deux types principaux. Ce qui est communément appelé farine brune a un plus grand taux d’extraction que la farine blanche. Elle contient plus de son ce qui donne à la farine sa couleur plus sombre. La farine complète contient toutes les parties du grain de blé : le son riche en fibres (couche extérieure), l’endosperme (couche du milieu) et le germe (couche intérieure). Le son donne des fibres, des vitamines B, des minéraux, des protéines et d’autres produits phytochimiques. L’endosperme contient des hydrates de carbone, des protéines et de petites quantités de vitamines B. Le germe est rempli de minéraux, vitamines B, vitamines E et autres produits phytochimiques. Les aliments au blé complet sont une partie importante de l’alimentation car ils fournissent de nombreux éléments nutritifs. La consommation régulière d’aliments au blé complet a été associée par les chercheurs à une réduction de plusieurs maladies dont les maladies cardiaques et le cancer, surtout le cancer du côlon. »
  8. Vivi dit :

    Je savais qu’il y avait le son dans la farine complète, mais pour le germe, je ne suis pas sûre, ça n’est peut-être par toujours le cas, je regarderai la prochaine fois.
    En ce qui me concerne, le pain que je fais n’est pas blanc, mais pas complètement complet, je fais un mélange pour qu’il ne soit pas trop lourd.

  9. cyrille dit :

    J’ai gouté une fois le pain essenien et j’avais trouvé qu’il était très bon. Il paraît qu’il est très bon pour la santé.

    Par contre, il y a mieux effectivement que le pain blanc, sur le plan nutrionnel vous avez raison Alain.

    D’ailleurs le Programme national nutrition santé dit la chose suivante :

    « Complets, c’est mieux !

    L’avantage des aliments complets est incontestable ! Ils contiennent beaucoup plus de fibres que les aliments à base de céréales raffinées. Le grain est en effet conservé dans son intégralité, avec le germe, riche en vitamines et minéraux et le son (l’enveloppe du grain), si riche en fibres. Il a d’ailleurs été démontré que la consommation régulière d’aliments au blé complet pouvait réduire le risque de développer plusieurs maladies, dont les maladies cardiaques et le cancer et tout particulièrement le cancer du côlon. Essayez des remplacer vos produits céréaliers (pain, riz, pâtes, semoule…) quotidiens par leur version « complète » ! Beaucoup de produits sont aujourd’hui proposés dans le commerce dans une version complète. Et ils sont tout aussi savoureux ! Optez par exemple pour un pain complet ou à base de farine dite 80, pour vos tartines du matin comme pour vos sandwiches ! De même, vous pouvez remplacer les pâtes et le riz blanc par des pâtes complètes ou du riz complet. Vous consommez des céréales au petit-déjeuner ? Essayez une variété au blé ou au riz complet, de préférence sans sucres ajoutés. Pour vos enfants, c’est mieux aussi. »

    Voici un tableau qui précise la teneur des différentes farines :

    Teneur nutricionnelle de différents types de farines

  10. alain dit :

    bon fini pour cet aprèsmidi je me mets à faire cuire le pain

  11. alain dit :

    Bonjour cyrille
    Autrefoie il y avait deux boulangers par communes et pas de medecins,aujourd’hui il y a plus souvent deux medecins et pas de boulangers.Alors ou est le germe…?

  12. Vivi dit :

    Ce n’est pas une question de vitamines mais plutôt une question d’éviter bon nombre de produits chimiques. Faire un pain avec le germe du blé n’est pas si intéressant puisque nos pains sont cuits à 180°. Si ce sont les vitamines que l’on veut, alors on opterait plutôt pour le pain Essénien (le pain « cru »). C’est aussi une question de goût. Mais je ne doute du fait qu’un pain contenant les germes de blé contient déjà davantage de vitamines que le pain sans germes de blé.

  13. cyrille dit :

    Bonjour Alain,

    est-ce que vous pourriez nous en dire un petit peu plus sur cette histoire de germe ?

  14. alain dit :

    Pourquoi vouloir comparer le pain bio/non bio.Ce n’est pas la même chose.
    Dans le non bio le germe à été retiré lors de la mouture alors que toute la richesse du blé se trouve dans le germe.Essayez donc de savoir ce que devient le germe après la mouture,vous pourriez être très surpris.

  15. cyrille dit :

    Merci Virginie.

    Je vais tester votre méthode avec ma prochaine fournée.

  16. Vivi dit :

    Au début, je pensais aussi que le pain aurait moins de goût, mais finalement, il est juste un peu froid. Le mieux étant de couper les tranches au fur et à mesure qu’on en a besoin et de les laisser alors prendre la température ambiante quelque minutes avant de les manger. Le fait de ne couper les tranches qu’au fur et à mesure permet aussi au pain de sécher moins vite. En tout cas, la différence de conservation quand on le met au frigo est assez importante, on gagne plusieurs jours.

  17. cyrille dit :

    En été, chez moi le pain sèche très vite.

    Du coup, je trouve votre astuce intéressante.

    Mais quand le pain est au frigo, est-ce qu’il ne perd pas de sa saveur ?

    Est-ce qu’il reste croustillant ou devient-il mou ?

  18. Vivi dit :

    Ici, nous fesons 3 pains de +- 750 gr chacun (fait chacun avec 500gr de farine plus exactement). Cela rentabilise le chauffage du four. On les conserve au frigo, il sèche ainsi beaucoup moins vite, mais on peut aussi en congeler.
    Nous n’avons pas de machine à pain, on le fait complètement à la main (on pétrit!).

    En plus, je ne sais pas si c’est une bonne idée de comparer le prix avec des baguettes.

  19. cyrille dit :

    Vous pétrissez votre pain quand même ou vous réalisez comme Sagel du pain sans petrissage ?

  20. Dirk dit :

    On peut également faire un mixte! J’ai reçu une machine à pain, mais je ne l’utilise que pour la cuisson de mon pain au levain. Je mélange de la farine blanche bio à de la farine compléte bio pour que les enfants ne soient pas écoeurés par l’amertume du pain.
    Les recettes de pain au levain ne manque pas sur le net.
    C’est un plaisir apaisant que de faire son pain réguliérement et qui contribue à une hygiène de vie tant au niveau de la fabrication que de la consommation !

  21. boddah dit :

    C’est vrai que la machine à pain est loin d’être necessaire, de plus j’achète ma farine bio en 30kg que je partage avec mes amis, le prix de reviens est donc bien inférieur. Pour conclure, la qualité de ce qu’on mange n’a pas de prix

  22. cyrille dit :

    Bonjour Sagel,
    du pain bio, sans pétrissage et sans machine à pain : pratique, très pratique.
    Est-ce que vous seriez d’accord pour nous communiquer la recette ?
    On pourrait la mettre en ligne, ça pourrait intéresser d’autres lecteurs.

  23. Sagel dit :

    Bonjour Cyrille,

    Pratique ? Sachant qu’il n’y a pas besoin de pétrir la pâte pour faire du pain, je ne vois pas en quoi c’est utile …
    Mais il faut bien vendre tout ça en effet.

  24. cyrille dit :

    Bonjour Cyril,
    Tu as raison. Ce sont deux éléments importants et à prendre en compte.
    Ils contribuent certainement au fait que nous sommes de plus en plus nombreux à réaliser nos propres pains.

  25. cyril dit :

    Outre l’aspect rentabilité, il y a le plaisir de faire son propre pain et de manger quelque chose que l’on maitrise (farine, levain, etc…)

  26. cyrille dit :

    Bonjour Sagel,
    vous avez raison.
    De notre coté, nous avons opté pour la machine à pain car c’est vraiment pratique.

  27. Sagel dit :

    Bonjour,

    Sauf qu’il faudrait arrêter de croire qu’il y a FORCEMENT besoin d’une machine à pain pour faire du pain.
    Je me débrouille très bien depuis 8 ans sans machine à pain, et mes invités ont toujours apprécié mon pain fait maison « aussi bon qu’à la boulangerie ».
    Du coup, c’est plus que rentable, oui !!

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.