Inscription Connexion Flux rss Plan du site

J'aimerais faire du lombricompostage

Le 05/11/08 par belinunda
Je ne sais pas vous mais moi, je jette chaque jour tout un tas de déchets organiques (épluchures…) à la poubelle. Et pourtant, je sais qu’ils est possible de les transformer en compost ou en engrais pour les plantes de la terrasse grâce à des vers de terre. Cela me tente beaucoup. J’ai trouvé  sur internet cette vidéo qui présente le processus et ce petit guide particulièrement bien réalisé qui explique comment fabriquer un lombricomposteur.
Il me reste qu’à franchir le pas, mais avant cela, je souhaiterais avoir un petit retour d’expérience. Avez-vous un lombricomposteur chez vous ? Qu’en pensez-vous ? Est-ce que les déchets sont transformés rapidement en compost ? Arrivez-vous à éliminer l’ensemble de vos déchets organiques à l’aide de ce système ou jetez-vous toujours des épluchures dans votre poubelle ? Est-ce que cela demande beaucoup d’entretien, génère des odeurs ou d’autres désagréments ?

A lire également : Comment trouver des vers gratuits pour son lombricomposteur ?

Poster un commentaire
  1. cyrille dit :

    Pas évident de se débarrasser de ces moucherons effectivement, sauf à maintenir une super étanchéité et éviter à tout prix qu’ils arrivent à s’introduire.

    Une fois que le mal est fait, cela devient beaucoup plus dur surtout quand il fait doux comme maintenant.

    De mon coté, j’ai aussi quelques moucherons mais mes vers sont en pleine forme. Ils ont même pondus des petits œufs (voir photo ci-après).

     

  2. Tartarin dit :

    Bonjour amis des vers…
    Je rentre du continent (j’habite en Corse) et je retrouve vos messages et conseils…J’ai aussi retrouvé mes vers en très bonne santé mais également beaucoup de moucherons…
    Comme le substrat est très humide, je vais y ajouter du carton déchiqueté pour le sécher un peu et espérer ainsi chasser ces petites mouches (je n’y crois pas beaucoup)…Comme le temps est très doux, je n’ai pas à rentrer le lombricomposteur. Plus tard je le mettrai à l’abri dans le garage.
    Pas fait les photos encore; demain sans faute….
    Pace e salute

  3. cyrille dit :

    Hello Jako,

    il semblerait qu’il existe d’autres moucherons que les sciarides et la drosophyle et que ces petites mouches noires ne soient pas des sciarides.

    A suivre, je vais essayer de me renseigner.

  4. cyrille dit :

    Merci jako pour ce conseil… Il faut que je rajoute aussi du marc de café séché aussi la prochaine fois que j’ai des mouches.

  5. jako dit :

    Deux types de moucherons peuvent s’inviter dans un lombricompost
    la sciaride ou mouche du terreau ou la drosophyle ou mouche du vinaigre ou mouche à fruits
    la mouche du vinaigre est attirée par tout ce qui est sucré d’où l’importance d’enterer ou de les recouvrir par une doublefeuille de papier journal ,une serpillére ou un tissu coton usagé(vieux tee-shirt)
    La mouche du terreau,elle s’invite quandle lombricompost est trop humide d’où l’importance de veiller à apporter les 30% de déchets carbonés nécessaires au bon équilibre du systéme.
    En suivant les conseils de Cyril,cela devrait se régler.
    Pour assécher le systéme,on peut mettre du marc de café préablement laissé séché qui absorbera l’excés d’humidité. De plus le marc de café est utilisé en jardinage biologique pour écarter naturelleent la mouche de la carotte donc…

  6. cyrille dit :

    Bonjour Tartarin,

    Quelques éléments de réponse.

    • utiliser un insecticide.

    De mon coté, je ne pulvériserai pas d’insecticide. Ce n’est pas très écologique et si cela tue les insectes, je ne suis pas certain que cela soit très sain pour la santé des êtres humains.

    • une autre méthode pour éradiquer les mouches

    -créer un milieu moins favorable aux mouches en asséchant  le milieu

    Pour cela stopper les apports de nourritures pendant un peu de temps (1 ou 2 semaines). Attention, il ne faut pas non plus que le milieu soit trop sec sinon les vers vont aussi mourir.

    -apporter de la matière carbonée

    en ajoutant des papiers journaux coupés en petits morceaux ou des cartons eux aussi coupés en petits morceaux puis en mélangeant l’ensemble du substrat

    -stopper l’accès des mouches au compost

    • Pour cela, vous pouvez recouvrir votre compost de papiers journaux ou de cartons coupés en morceaux et faire en sorte que vos cagettes soient bien jointives pour éviter que les mouches puissent rentrer et pondre de nouveau. Il faut de minuscules petits trous pour que l’air puisse passer mais les insectes à l’état adulte ou larvaire ne doivent pas pouvoir venir infester votre lombricompost.
    • stocker vos déchets dans des récipients hermétiques

    Si vous stocker vos déchets avant des les insérer dans le lombricomposteur, il faut les mettre dans un récipient hermétique afin que les mouches ne pondent pas dessus.

    • Mon expérience personnelle

    Mon premier lombricomposteur était celui qui apparait sur les photos des commentaires de cet article. Entre chaque étage, il y avait des espaces qui ont permis aux moucherons de coloniser le compost.

    Face à ce problème, j’ai construit un nouveau lombricomposteur avec des bacs à poissons en polystyrène. Ce qui m’a permis d’obtenir un lombricomposteur beaucoup plus homogène sans trop d’espace entre les étages.

    Mais à mon avis, il n’est pas encore assez jointif car le dessous de certains bacs était un peu cassé (près des poignées), du coup j’ai scotché des joints de calfeutrage pour la fenêtre pour rendre l’ensemble plus hermétique.

    Ensuite, j’ai récupéré les vers dans mon ancien compost un par un, je les ai mis dans le nouveau lombricomposteur et j’ai recommencé un nouveau compost.

    Les moucherons sont moins nombreux et les températures sont plus fraiches ce qui contribue aussi à limiter l’invasion (mon lombricomposteur est pour l’instant sur le balcon).

    Mais je crois vraiment que les clés du succès sont:

    -avoir des bacs parfaitement jointifs ou recouverts d’une moustiquaire afin d’éviter que les mouches rentrent

    -un substrat sain (équilibre entre les épluchures de légumes et les papiers/cartons coupés)

    -empêcher l’accès des mouches (lors du stockage = boite hermétique), lorsqu’ils sont mis dans le lombricomposteur (déchets recouverts).

    ps : si vous rencontrez des difficultés pour inserer les photos, vous pouvez me les envoyer à l’adresse suivante newsletter(at)consommerdurable.com je les mettrai en ligne

  7. Tartarin dit :

    Bonjour,
    Non, ce sont vraiment des moucherons de mouches. J’ai sorti mon composteur pour tenter d’éradiquer ces bestioles. Comme les vers sont là, je n’ose pas utiliser un insecticide aérosol.  Quand j’aurai beaucoup de vers j’en sacrifierai pour trouver l’insecticide auquel ils peuvent résister….
    Pour les insectes photographiés, j’en ai oublié le nom mais ils passent leur temps à « copuler ». Dans le sud, on leur donne un nom très imagé!

    A détruire.
    Oui, c’est moi qui ai fabriqué mon lombriculteur sur une base de cagettes plastique. Je vais en photographier les différents étages et mettre les photos en ligne…
     

  8. Cyrille dit :

    Bonjour Tartarin,
    par quelle espèce de moucherons être vous envahie ?
    Est-ce ces petits moucherons ?

    Si c’est le cas, vous pouvez suivre la méthode donnée sur le forum.
    Si vous pouvez aussi éviter que les moucherons rentrent dans votre lombricomposteur, cela sera un plus. Vous avez fabriqué vous même votre lombricomposteur ou l’avez vous acheté ?

  9. Tartarin dit :

    Bonjour,
    Ca y est, je me suis lancé dans le lombricompostage. Jusque là je me contentais d’un composteur mais j’ai voulu aller plus loin…
    Mais j’ai un problème, mon lombriculteur est infesté de petits moucherons…
    Quelqu’un a-t-il une idée pour les faire disparaître?
    Amicalement

  10. boddah dit :

    Félicitation et bienvenue dans la communauté ! C’est génial de voir ce qu’on ne jette plus…

  11. Bonjour Belinunda,

    Je pense que c’est effectivement l’approche que je vais adopter. Pour le moment j’ai 4 caisses imbriquées les une dans les autres. Celle pour le « thé » tout en bas, et celle pour les légumes tout en haut, et il semble que les vers sont en train de migrer vers celle tout en haut. Je vais donc laisser plus de temps à mes vers pour migrer. Sachant qu’un cycle de reproduction prend 3 mois, je pense donc faire « cycler » mes caisses aussi à tous les trois mois. En espérant qu’ils n’aillent pas pondre dans la caisse du fond 😉

    Prochaine intervention sur mes caisses début avril. Cela fera 4 mois de la caisse la plus basse sera en phase de compostage. J’ai jeté un coup d’il récemment, et elles semblent être toutes très bien peuplées.

    Jean-Marc

  12. belinunda dit :

    Bonsoir JM,
    merci beaucoup pour ces nouvelles. Pour ne pas perdre de vers, peut-être faudrait-il rajouter un étage, et mettre pendant un temps des matières nécessaires au vers dans ce bac et les laisser « migrer ». C’est ce que je voulais essayer de faire avec le lombricomposteur que j’avais réalisé.
    http://www.consommerdurable.com/j-aimerais-faire-du-lombricompostage#comment_17
    http://www.consommerdurable.com/j-aimerais-faire-du-lombricompostage#comment_23

  13. Bonjour tout le monde.

    Juste pour vous donner des nouvelles, je suis maintenant rendu avec 4 bacs. 3 pour le compost, 1 pour le « thé ». Je n’enterre plus mes déchets. Je les stock dans le bac du haut. Et tous les trois mois, je prend le bac du bas, j’en récupère la moitié du compost pour mes plantes, et je mets l’autre moitié dans la caisse du haut, ce qui vient couvrir les végétaux.

    Puis la caisse du bas maintenant vide devient la caisse qui va recevoir les déchets.

    Je trouve cela plus simple, et ca fonctionne toujours sans odeurs ni problemes.

    Ja rajoute aussi de temps en temps des bandes de papiers journaux.

    JM

    http://www.spaggiari.org/blog6.php/Vermicompostage/

  14. belinunda dit :

    Hello Jako, voici les photos. Je vous les mails aussi (j’ai mis une pièce de 20 cts afin de donner une idée de la dimension) :

    1er Bac


    2eme bac

    3eme bac

    Vue generale

  15. jako dit :

    Bonjour Bélinunda

    Tu peux essayer,pour te fournir en vers,de passer par le forum de « Vers la Terre » certains de ses membres acceptent de se séparer d’une partie de leur cheptel pour permettre à de nouveaux lombricomposteurs de se lancer dans l’aventure.

    Contacte moi,via cpnjqs@yahoo.fr ,on essaiera de trouver une solution pour arriver à réunir tes vers pour démarrer.

    Sinon ton lombricomposteur fariqué me parait digne de figurer dans la rubrique « lombricomposteurs fait -main » de l »a boîte à vers » jako.e-monsite.com/  accepterais tu de me faire parvenir quelques photos pour qu’il rejoigne ceux déja proposés.

    Ton systéme peut intéressé un éventuel futur lombricomposteur et l’amener à se lancer dans l’aventure

    Par avance,Merci pour ton éventuel soutien

  16. belinunda dit :

    Merci Jako pour votre témoignage. De mon coté, le lombricomposteur fait maison est fabriqué.
    Il me manque plus que les vers pour commencer.
    C’est difficile à trouver par échange je me rends compte. Les deux personnes que j’ai contacté n’ont pas pu m’en fournir (déménagement etc…).

  17. jako dit :

    bonjour
    Je pratique le lombricompostage depuis un peu plus d’un an.
    Bien qu’ayant un lombricomposteur Can -o- Worms,j’ai toujours le modéle fabriqué -maison que je m’étais construit pour tester le procédé.
    Mes 2 lombricomposteurs  fonctionnent et je puis vous assurer qu’ils sont aussi performant l’un comme l’autre.
    Considérant que le coût encore élevé des solutions commerciales pouvant être un frein pour un essor du lombricompostage en france,il m’a paru intéressant de créer un site pour promouvoir l’auto-construction.
    Je vous invite donc à aller visiter « la boîteà vers » où sont proposé quelques modéles de lombricomposteurs fait-maison que m’ont fait parvenir quelques pratiquants mais bien évidemment aussi  les modéles commerciaux ,à étages ,proposés à la vente
    Plus qu’un site perso,c’est avant tout  un outil ,réunissant ce que je considére comme les meilleurs liens qui au fil de mes lectures m’ont amené à m’intéresser à ce mode de compostage.
    Destiné à d’éventuels candidats désireux de se lancer dans l’aventure mais hésitant à se lancer.
    Faites moi parvenir vos réalisations,elles peuvent intéresser un futur candidat qui intéressé par votre principe se décidera à adopter cette solution  pour valoriser utilement les quelques 30% déchets naturellement recyclables contenus dans nos poubelle
    Bonne visite sur « la boîte à vers » et bon lombricompostage si ce site vous aide à démarrer.
     Si vous souhaitez vous puvez éventuellement laisser un p’tit message dans le « livre d’or » pour laisser une petite trace de votre passage qui  m’encouragera et récompensera  ma petite initative.
    Merci pôur votre éventuel  soutien et ….au plaisir de vous lire
    Jako

  18. belinunda dit :

    A priori, on trouve du géotextile dans les jardineries. De mon coté, j’ai fait des trous un peu plus petits pour le bac du bas. Mais je ne sais pas si cela sera suffisant pour que l’eau s’écoule.
    Si cela ne fonctionne pas, j’agrandirai les trous, tout comme vous, et insérai un géotextile tout comme vous…
    J’agis un peu par tâtonnement, c’est expérimental, mais c’est sympa, ça fait plaisir de construire cela soi même.

  19. Jean-Marc dit :

    Bonjour,

    Effectivement, le principe de trois bac semble être celui le plus souvent utilisé. Après avoir vu de nombreux site, je vous conseillerais des bacs pas trop haut.

    Pour ce qui est de mes 2 bacs, celui du dessous reçois le « jus », donc c’est correct. En fait je pense rajouter un autre bac sur le dessus quand le bac actuel sera plein, reconstruire une litiere, remettre de la nourriture, et poser le tout sur le bac du haut existant, afin d’inciter les vers à passer dans ce nouveau bac, et ainsi de suite.

    Pour ce qui est que les vers ne passent pas dans les trous, je vous conseils d’installer une membrane GoéTextile. Je ne sais pas où s’en procurer, mais cela vous permet de faire des trous plus gros, et donc de mieux aérer ou drainner votre installation, sans que vos vers ne passent. J’ai prévu d’en installer une moi même dans le fond de mon bacs dès que j’en aurai trouvé.

    Jean-Marc

  20. belinunda dit :

    Bonjour Jean Marc,
    merci pour votre témoignage.
    L’installation que je suis en train de réaliser ressemble fortement à la votre.
    J’ai moi aussi opter pour des boites en plastique comme les votre.
    J’en ai mis 3 à la place de 2, la dernière boite étant destinée à recueillir le jus.
    Je vous mets un schéma provisoire de conception.
    Les trous sont plus petit sur le bac du bas afin que les vers ne tombent pas.
    Ce bac est seulement destiné a accueillir du jus.
    Il me semble que c’est un problème que vous rencontrez.

    Il me reste plus qu’a trouver des vers. Je n’arrive pas à en trouver gratuitement dans la région. Si je n’en trouve pas, j’en achèterai après les vacances de Noël. Un marchand en vend près de Marseille (région ou je me trouve).
    En tous cas votre lombricomposteur est bien joli.

  21. Jean-Marc dit :

    Bonjour,

    Le vermicompostage semble fonctionner vraiment bien! En effet, même si vous ne respectez pas parfaitement toutes les règles, ça fonctionne pareil! J’ai « hérité » d’un bac avec la litière pas vraiment bien préparée (trop petite) et l’alimentation des vers mal faites (trop de nourriture, pas enfouie dans la litière), mais les vers semblent quand même se porter à merveille depuis les 2 dernières semaines. Je m’assure juste que le tout reste bien humide pour que les vers restent bien confortables.

    Les vers sont sensés manger à peu près leur poids en nourriture à chaque jours. Ce qui veut dire que les miens devraient en avoir encore pour a moins 2 semaines de nourriture 😉

    Ça ne prend pas beaucoup de place, ça ne demande pas beaucoup d’entretien, et ça ne dégage pas d’odeurs.

    Si vous voulez suivre l’évolution de mon installation, partager votre experience, ou demander des renseignements, n’hésitez pas à passer voir ici: http://www.spaggiari.org/blog6.php/Vermicompostage/

    Un petit résumé rapide serait:
    Non, ca ne génère pas d’odeurs si on respece les regles.
    Non, ca ne demande pas beaucoup d’entretient.
    Oui, j’élimine tous mes déchets organiques (ou presque), dont les épluchures si elles sont assez fines.
    Non, les déchets ne se transformes pas rapidement en compost, mais je fais mon compost pour le printemps, alors je ne suis pas pressé.

    Bref, ca fonctionne, pis bien 😉

    JM
     

  22. Anonyme dit :

    Pour partager nos pratiques sur le lombricompostage j’ai mis en place un espace de discussion où nous pourrions échanger nos pratiques respectives: http://www.jardin-eco.com/forum/ Il sera sujet de thêmes sur la jardinage écologique principalement.

    N’hésitez pas à intervenir !!!

    Paul de Jardin Eco

  23. belinunda dit :

    Je me demande une chose. Ne serait-il pas plus efficace que les collectivités recueillent l’ensemble des déchets organiques pour en tirer du biogaz plutôt que chaque personne réalise son compost ou lombricompost ?
    J’ai vu un reportage cette semaine dont une partie portait sur la communauté d’agglomération de Lille et qui montrait que les déchets organiques étaient collectés puis transformés en biogaz qui servait à alimenter les bus de ville et qui pourrait aussi à terme être réinjecté dans le réseau.
    Pas mal cette idée.

  24. belinunda dit :

    C’est bien cet idée avec les bacs de poisson.
    C’est clair que mon système ne sera pas isolant…
    C’est pas terrible si je souhaite le mettre un peu dehors.
    Vous avez raison, en plus, le plastique, c’est assez difficile à travailler.
    Très cassant. :-(
    J’avais vu effectivement cela sur les forums mais je trouvais que c’était pas tres beau et aussi super gros.

  25. Paul dit :

    Oui temporairement, je continue bien sûr à me renseigner sur le compostage et à jardiner en parallèle.
    Pour le lombricompostage je pense récupérer au marché chez le poisonnier des bacs en polystyrène, ça isole bien et c’est facile à travailler.

  26. belinunda dit :

    Vous passez du compost au lombricompost alors ?
    En tous cas, ravi de pouvoir partager cette expérience.
    De mon coté, j’essaie actuellement de fabriquer un lombricomposteur à partir de bacs en plastique.
    J’aimerais qu’il est 3 étages afin que le jus puisse s’écouler dans le bac du bas et que les 2 autres bacs soient utilisés pour réaliser le lombricompost.
    Je mettrai des photos ou un plan une fois que je l’aurai terminé.
    Par contre, c’est assez compliqué de trouver des vers.
    Je trouve que les prix de ces petites bêtes sont très élevés près de 30 euros les 500g…
    C’est pas du foie gras…
    Je voudrais aussi pouvoir le mettre une partie de l’année sur le balcon tout comme vous.

  27. Paul dit :

    Je viens d’enménager en appartement et je souhaite aussi me lancer dans le lombricompostage, j’ai un grand balcon et aussi un grand cellier, c’est cool si on teste en même temps on pourra partager nos expériences !

  28. belinunda dit :

    Bonjour Christèle,
    Très bien réalisé ton site. Je vais essayer tout comme toi de me lancer dans le lombricompostage. C’est bien d’avoir pu trouver des vers gratuitement dans ta région.
    Autrement je trouve que c’est assez cher, près de 30 euros les 500g… Pour des animaux qui vivent dans les déchets, c’est quand même pas donné.
    Bon, si j’en crois tes textes, il faut faire attention à l’humidité…
    Par rapport à ton expérience, je me demande si un lombricomposteur à plusieurs étage ne serait pas un plus afin que le liquide puisse s’écouler. 😉
    C’est plus compliqué aussi à fabriquer. :-(

  29. christèle dit :

     Je me suis lancée dans le lombricompostage depuis quelque temps. Je retrace sur mon blog toutes les étapes par lesquelles je passe, afin de faire bénéficier de mon expérience ceux qui veulent se lancer dans l’aventure et qui se posent pleins de questions comme moi.
    Pour ceux qui sont intéressés, voici mon site: http://www.habitat-eco-responsable.fr/

  30. belinunda dit :

    Je continue à me renseigner sur le lombricompostage. J’aimerais bien essayer de me fabriquer un lombricomposteur. Je trouve ça sympa comme démarche.
    Un petit comme su la vidéo mais à plusieurs étages. Je voudrais la faire en plastique avec plusieurs bacs.
    Par contre, où trouver des vers ?
    Des personnes résidants près d’aix auraient-elles des vers à me passer ?
    Merci d’avance.

  31. Jardin Eco dit :

    De rien ! Le lombricompostage a fait ses preuves oui, pour ma part le compostage en jardin est très efficace, si vous voulez des informations sur ce type de compostage n’hésitez pas à aller vous renseigner: http://www.jardin-eco.com/blog/

    Bonne journée,

    Paul

  32. belinunda dit :

    Merci beaucoup pour ce lien. Je vais aller regarder le site. En tous cas d’après ce que l’on lit sur les différents sites et guides cette technique semble au point et bien fonctionner.

  33. Jardin Eco dit :

    Je m’y connais davantage en compostage mais j’ai récemment découvert ce site sur le lombricompostage si ça peut vous intéresser :-)
    http://jako.e-monsite.com/

  34. belinunda dit :

    Plus généralement avez vous essayez le lombricopostage ?
    Le sytème proposé dans le guide semble aussi intéressant et en plus en le construisant cela évite d’en acheter un.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.