Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Réutiliser un pot en verre (bocaux, conserve, …) muni de son couvercle à vis : quels risques de contamination des aliments par les phtalates et le bisphénol A ?

Le 29/03/10 par cyrill.e

Il existe de nombreuses manières de réutiliser des pots en verre munis de leur couvercle. On peut ainsi les transformer en pot à confiture ou encore en bocal de stockage des légumineuses… Mais si le verre est un matériau sain, les couvercles sont eux susceptibles de laisser migrer des substances qui peuvent venir contaminer les denrées alimentaires (bisphénol A, phtalates).

Les risques de contamination sont-ils importants ?

Comment les minimiser ?

C’est les questions que nous avons posées au Réseau environnement santé.

Pensez-vous que la réutilisation des couvercles des pots en verre puisse engendrer des risques de contamination des aliments  ?

Certains couvercles à vis des pots en verre recouverts d’un revêtement de couleur beige sont en résine époxy et contiennent du bisphénol A.

Les joints des couvercles sont, quant à eux, fabriqués en PVC et contiennent des phtalates qui sont susceptibles d’êtres relargués.

Les risques d’extraction des phtalates et du bisphénol A sont cependant certainement équivalents dans le cas des pots de récupération que dans celui des pots ou des conserves neuves achetés dans le commerce.

Quelles recommandations d’utilisation préconisez-vous ?

Devant la certitude sur la présence de phtalates et la présence avérée de BPA, le RES recommande d’éviter le contact direct des aliments et surtout des liquides gras ou chauds avec le couvercle.

Dans la pratique, ces pots peuvent tout à fait convenir à la conservation des produits secs (raisins, noix etc).

Si ces pots sont réutilisés pour réaliser des confitures « maison », le risque le plus important se trouve à la fermeture du pot après remplissage de la confiture chaude. La vapeur chaude risquant d’extraire quelques traces de phtalate du joint et du BPA du revêtement (à confirmer). La pratique qui consiste à retourner les pots après remplissage « pour empêcher l’air de rentrer » n’est pas souhaitable car elle favorise un contact à chaud direct et souvent prolongé de la confiture avec le couvercle, ce qui n’est pas le cas lorsqu’on laisse une lame d’air comme dans le remplissage traditionnel
Cependant, même si l’on ne peut pas écarter tous les risques, le réemploi des pots de verre avec couvercle à vis, dans des utilisations où l’aliment n’est pas au contact direct ou a un contact furtif, semble justifié face à la prise en compte des problèmes de développement durable.

A lire également :

*Présentation du Réseau environnement Santé

Le cancer frappe dorénavant 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3. Il est devenu la première cause de mortalité. L’obésité et le surpoids touchent maintenant un tiers de la population générant un ensemble de maladies chroniques, et au premier chef, le diabète dont le nombre a doublé en 10 ans. Face au fossé de plus en plus béant entre la réalité de ces épidémies et la faiblesse des politiques publiques, le Réseau Environnement Santé souhaite faire du lien environnement-santé le cœur de la politique de santé et de la politique de l’environnement. Le RES est un réseau d’ONG, de professionnels de la santé, de malades, de scientifiques et de citoyens.

Plus d’informations sur le RES : www.reseau-environnement-sante.fr

Poster un commentaire
  1. Flo dit :

    Gili, alors j’aurai personnellement plus peur de l’aluminium (qui réagit en milieu acide et avec du sel) que du bisphenol A…..

  2. Gili dit :

    Et qu’en est il du confit d’oignon? Est ce que l’astuce de sceller le pot avec du papier allu avant de le recouvrir avec le couvercle recyclé permet il de reduire le risque?
     

  3. kelk1kivsveudubien dit :

    Bonsoir, je constate avec regret que notre expostion aux poisons est bien trop fréquente voire quasi quotidienne. En fait, je me rend compte que le risque zéro n’existe pas. De plus, notre exposition aux poisons est matiére à reflexion, à savoir, que les choses n’arrive pas par hasard et qui si moi j’arrive à être au courant des dangers qui m’entourent, les fabricants/ les auteurs de ces dangers le sont aussi, les pouvoirs publics, les commerçants… le sont donc aussi forcément. Alors, je m’interroge sur le fait étrange que les "grands de ce monde" puissent consevoir une planéte où les habitants seraient plus utile malade que en bonne santé, ce qui est d’ailleurs contraire au bon sens. Mais, où donc est le probléme, sont t’ils fous, aiment t’ils le malheureux des gens, l’appat du gain serai t’il l’explication infaillible? Pour certain maillon de la chaîne du pouvoir toutes ces réponses peuvent être bonne, mais quand est t’il de ceux qui savent que l’argent n’est pas une fin en sois et que aprés tout l’argent de ce monde n’est que papier et bout de bois sur lequel une valeur est édité? Quand on s’intéresse à ce genre de personne, à savoir leurs idéologie, leurs habitude leurs petites manies… on se rend compte qu’ils accorde une plaçe trés importante à l’invisible, aux choses qui ont attrait au religieux…. mais!!!! est c’est là où je veux en venir, ils adorent diverses divinités paiennes qui ont plus un caractére satanique que divin. Et si la réponse était là, le divin, cet chose qui est devenue source de plaisanterie, de moquerie.. si des gens accordent de l’importance au diable, alors cela veut dire que Dieu à tout aussi de l’importance, et si on regarde bien le monde qui se construit chaque jour, en particulier le monde des enfants, on voit que par exemple dans les dessins animés le théme de la magie est omniprésent!! étrange car la plupart des gens de pouvoirs s’évertuent  à dénigrer le religieu mais en même temps vendent et vantent le mérite de l’occulte!!!!  chercher et je suis sûr que vous serez étonnez de voir que la religion qui est la plus dénigré dans les médias, dans la bouche de chaque homme politique, dans votre esprit et dans le subconscient collectif est la solution à tout probléme. Croire en Dieu n’est pas une faiblesse ni un manque de reflexion au contraire! Pensez-y car c’est bien de chercher à se protéger des nuissances de toutes sortes, mais le résulat final quel est t’il la mort n’est ce pas? Ce monde mérite t’il vraiment l’importance qu’on lui accorde? Méditez, il ya des signes omniprésent, depuis toute votre vie des adorateurs sataniques vous endorment à vous faisant croire que le bonheur réside dans l’argent, les biens matériels, la fête, les moeurs légéres… pourquoi? Quel est la finalité de tous cette mise en scéne?

  4. Cyrille dit :

    Eh oui… Il y en a malheureusement un peu partout…

  5. sylvie dit :

    la confiture est cuite au bout de 10 minutes seulement. Il y a plusieurs années que je procède ainsi et je garde ma confiture au minimum un an voir presque 2 ans et elle est toujours aussi bonne. De plus je ferme mes pots à chaud après les avoir rincés à l’eau chaude avant remplissage et égouttés et je ne les retourne pas. Peut-être un astuce je rajoute un citron ou du jus de citron en mettant à cuire mes fruits et pour 4 kg de fruits je mets 3 kg de sucre. Je viens de découvrir qu’il y a du bisphénol dans les couvercles …

  6. cyrille dit :

    Est-ce que c’est vraiment sain et écologique la parafine ? Cela provient du pétrole…

  7. maze dit :

    Je pense que ce n’est pas de la glycérine mais de la parafine qu’il faut utiliser pour les confitures, ce qui exclus les couvercles pollueurs.
     

  8. amarie dit :

    je ne sterilise pas les pots mais je mles lave bien et les seche bien. ensuite je ne retourne plus les pots mais la confiture se conserve. quelquefois on a des surprises mais peut etre plus avec la confiture qui ne cuit pas longtemps.

  9. cyrille dit :

    Il semblerait bien que cela soit le sucre qui permet de conserver les confitures. Voici ce que dit l’Inra (Institut national de recherche agronomique) sur son site :

    "La confiture est l’art de conserver par le sucre, les fruits que l’on amène par la cuisson à un degré de déshydratation suffisant pour en assurer la conservation."

  10. cyrille dit :

    Est-ce que le sucre en lui-même ne permet pas de conserver les confitures?

  11. paul dit :

    Céline,
    pourrais-tu expliquer ta facon de faire?
    sans stérilisation thermique, je crains que les confitures ne puissent se conserver logntemps …

  12. cyrille dit :

    Merci Céline pour vos précisions. Tenez-nous informé.

  13. Céline dit :

    Bonjour,
    Je voulais me lancer dans les confitures mais le coup des vieux couvercles plein de bisphénol et compagnie ne me plaisait pas du tout… Après quelques recherches, je crois que viens de résoudre le problème. Il suffit d’utiliser des bocaux (style le parfait) avec un caoutchouc et de procéder comme pour les autres "pots" (pas besoin de stérilisation thérmique).
    Je vais tester 🙂

  14. benerick dit :

     bonjour à tous
    j’utilise de la glycerine alimentaire que je fait fondre ainsi j’obtiens un bouchon etanche a l’air et ma confiture n’est plus en contact avec le couvercle laconservation est bonne et la confiture egalement a++ 😉

  15. cyrille dit :

    Bonjour Drouet,

    Je suis d’accord avec vous, je me demande pourquoi on propose encore ce type de pots. Mais le bisphénol se retrouve aussi dans d’autres articles alimentaires comme les conserves…

    Avec cet article, je ne souhaitais pas faire peur mais simplement mettre l’accent sur des sujets dont parlent peu les médias conventionnels et d’essayer d’aider les personnes intéressées par cette thématique.

    Au niveau des pots de confiture, il est possible de limiter les risques en ne retournant pas les pots.

    Le mieux serait d’essayer de trouver des pots qui ne contiennent pas ce revêtement. Si quelqu’un en a déjà vu, n’hésitez pas à nous communiquer le nom de la marque ou l’endroit où vous avez pu les trouver.

  16. DROUET dit :

    Bonjour,
     
    Je viens de lire tous les articles et cela me fait froid dans le dos. Je retourne hélas mes pots de confiture!!!!! mes beaux fruits de mon jardin sont contaminés par du BISPHENOL A!! oh la la la mais on attend quoi pour ne plus faire ce genre de couvercles ? Nous sommes contaminés par tout, moi qui fait mon potager bio, qui mange bio, je suis végétarienne,me lave bio, fait tout bio… Tout à coup j’ai peur.

  17. cyrille dit :

    Bonjour à tous,

    j’ai obtenu des précisions du Réseau environnement santé. Il m’a indiqué qu’un fabricant lui avait confirmé que certains couvercles peuvent relarguer du Bisphénol A.

    Il m’ont aussi indiqué qu’il est préférable d’éviter de retourner les pots après remplissage car cette pratique favorise un contact à chaud direct et souvent prolongé de la confiture avec le couvercle, ce qui n’est pas le cas lorsqu’on laisse une lame d’air comme dans le remplissage traditionnel.

    Du coup, j’ai mis l’article à jour en tenant compte de ces nouvelles informations.

  18. cerise dit :

    je mange très peu de sucre en général. je mets le plus souvent de l’huile d’olive pour huiler les moules, ou du beurre. quand c’est une cuisson délicate j’utilise du papier cuisson, tant que ça n’est pas souvent ni systématique…
    pour les feuilles, celles de blettes se trouvent aussi sur les étals à la ville 😉

  19. LGV dit :

    très bonne question ! article à lire…

  20. cyrille dit :

    Hello Cerise,

    tiens, tu ne manges pas de sucre, même non raffinée ?

    Je ne savais pas que la papier sulfurisée pouvait aussi être siliconé. 🙁

    Je ne sais pas si l’opération de trempage du papier dans de l’acide le rend toxique.

    J’utilise encore assez souvent du papier sulfurisée, notamment pour faire cuire mon pain. Il faudrait que j’essaie de le faire cuire sans papier en graissant un peu les moules. Tu mets du beurre ?

    Il faudrait que je regarde le papier disponible en magasin bio. Faire un petit test 😉

    Pour utiliser des feuilles à la place du papier, il faut habiter à la campagne. 😉

    Mais je trouve l’idée intéressante.

  21. cerise dit :

    Quand je faisais des confitures, je ne retournais jamais les pots et je n’ai jamais eu de problème, bon, là je n’en fais plus ( pas parce que je suis parano des phalates et du bisphénol A mais parce que c’est surtout  le sucre que je fuis !! )  Pour les conserves j’ai tout un stock de bocaux type "le parfait"  (oui  leurs  joints sont en  caoutchouc )
    le papier sulfurisé : selon wikipedia : "Ce type de papier est obtenu par trempage du papier dans l’acide sulfurique. L’action de l’acide est immédiate et provoque la casse des fibres longues du papier, qui sont plaquées sur le papier et assure ainsi l’imperméabilité du papier. Le papier est rincé immédiatement à l’eau, puis séché."
    on en trouve aussi du ( en plus ? ) siliconné…
    il en existe de l’écologiquement correct ( en magasin bio ) Il faut le chauffer avant utilisation et je n’ai pas trouvé l’expérience très concluante.
    les alternatives au papier sulfurisé : graisser les moules en fer ou en verre pyrex ( je n’ai jamais eu de moules en silicone), ne pas pousser trop le four.
    paraît-il que la cire d’abeille fait merveille aussi.
    selon les plats on peut aussi utiliser des feuilles de blettes, d’épinards comme le fait geispe : voir astuces et résumé ici ; « http://raffa.grandmenage.info/post/2008/10/03/Remplacer-le-papier-cuisson »
     

  22. cyrille dit :

    Je sais pas si le papier sulfurisé est nocif ?

    Encore un sujet à exploré.

    Je me demande aussi comment le supprimer en utilisant des alternatives.

    J’ai les même interrogations sur les moules en silicone (est-ce qu’ils contiennent des substances nocives) ? Je ne les utilise pas actuellement. Il faudrait que je leur pose la question.

    Ceci étant dit, il me semble difficile de supprimer tous les produits nocifs mais autant le faire quand c’est possible.

  23. cyrille dit :

    Belleble

    Est-ce qu’il est possible de ne pas retourner les pots ? Quelle est le but de cette opération ?

    Est-ce que le papier sulfurisée pourrait être une bonne alternative ?

    Concernant les pots à conserve avec caoutchouc, je me dis que cela peut être une bonne idée mais il faut que le joint soit vraiment en caoutchouc 😉 Mais bon, la zone de contact avec  le joint est quand même très limitée dans ce type de pot.

  24. belleble dit :

    Merci pour ta réaction, Cyrille.
    Si on retourne les pots, c’est, il me semble, pour que l’air contenu dans le pot soit stérilisé (par la chaleur de la confiture) et pour assurer l’étanchéité du pot par un "joint" de confiture. Nos grands-mères mettaient de la paraffine, ou du cellophane :-/
    Avec du papier sulfurisé, je ne vois pas trop comment… Et du papier bio alors 🙂
    Sinon, je me suis dit la même chsoe pour les joints en caoutchouc…

  25. belleble dit :

    C’est justement une question que je m’étais posée il y a quelques jours, sans prendre le temps de chercher une réponse toutefois.
    Maintenant, je me demande dans quoi je vais mettre mes confitures… D’autant que pour en assurer la parfaite conservation, je retourne toujours les pots (et que le confiture bouillante reste donc en contact avec les couvercles) jusqu’à complet refroidissement.
    La solution serait-elles dans les pots à conserve avec caoutchouc ?
     
    Ou alors… Des idées ?

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.