Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Préparer le plan grand froid pour les oiseaux : pourquoi, quand et comment les nourrir ?

Le 21/01/14 par Vincent.F

Les journées raccourcissent, les températures n’en finissent pas de chuter, bientôt le gel et peut être la neige en auront terminé de dresser le portrait d’un hiver familier mais rigoureux. En ces périodes, le quotidien se complique pour les oiseaux des villes et des champs.

Le gel, la neige limitent l’accès à la nourriture et le raccourcissement des journées diminue fortement la durée de cette quête. Pour ces raisons, les associations de protection de la nature conseillent d’apporter un complément alimentaire aux oiseaux lors des périodes de grand froid… et uniquement en de telles occasions.

Mise en garde  : pas d’assistanat !

Il ne faut pas assister les oiseaux en leur fournissant de la nourriture trop tôt, en automne par exemple alors qu’ils peuvent subvenir eux-mêmes à leurs besoins. De même, une fois lancée, l’apport alimentaire que vous leur livrerez ne doit pas s’arrêter brutalement avant le redoux. Les oiseaux doivent pouvoir compter sur certains repères.

Comment nourrir les oiseaux en hiver ?


< Sympa de pouvoir regarder les oiseaux dans son jardin. Photo. Cyrille

Favoriser une alimentation naturelle en plantant des arbustes à baie

La solution la plus évidemment durable consistera à planter dans son jardin des arbustes comme le houxdont les baies peuvent servir de nourriture et plus particulièrement les essences qui fructifient tardivement en automne comme le troène, l’aubépine, l’if et l’églantier.

Si les baies de certaines de ces haies fourniront le couvert à certains oiseaux, les haies denses permettront également aux insectivores de trouver des proies.

Le saviez-vous ? En hiver, certaines espèces modifient leurs habitudes alimentaires, c’est notamment le cas des mésanges qui sont strictement insectivores à la belle saison et qui deviennent granivores en hiver.

 

Apporter des compléments en période de grand froid

 

Pour cela l’ASPO/BirdLife conseille de disposer dans son jardin des boules de graisse et des graines (de préférence tournesol, chanvre, mais aussi noisettes et cacahuètes non salées) mais aussi des vieilles pommes ou des restes de repas non salés (exceptionnellement).

Grâce à cette pratique, il est possible d’attirer dans son jardin une quinzaine d’espèces comme les mésanges, les sittelles, les rougegorges et les pics. Si vous ne faites pas de boules de graisse, donner à manger aux oiseaux à heures régulières, en fin d’après midi et tôt le matin.

< Un bouvreuil pivoine, assez rare !

  • Faciliter l’accès à l’eau (tiède)

En période de gel, l’accès à l’eau peut devenir difficile.

Pour que les oiseaux puissent continuer de s’abreuver, l’ASPO/Birdlife recommande de placer un petit récipient d’eau tiède sur le rebord d’une fenêtre ou encore de casser la glace présente sur les points d’eau.

Poster un commentaire
  1. Léa dit :

    ne pas donner de pain aux oiseaux, autant que faire se peut.
    Source : info dispo sur le site de la Ligue de Protection des Oiseaux
    « Les aliments à ne pas donner :
    Biscottes, pain sec, noix de coco desséchée, riz cru et restes de pâtisseries ;
    Le lait qui n’est pas digéré par les oiseaux (seuls les dérivés cuits comme le fromage le sont) ;
    Les larves de mouches (asticots) qui risquent de perforer l’estomac ;
    Les graines de ricin ou lin qui sont toxiques pour les oiseaux. »

  2. Florent dit :

    oui de canard. je n’avais pas fait le rapprochement mais c’est vrai que ça fait cannibale ^^
    Par contre je ne savais pas qu’il ne fallait rien donner à cette époque-ci. Je garde ma graisse pour plus tard alors. Par contre j’ai installé mon nichoir bricolé :)

  3. vincent dit :

     @ Florent :
    Oui je pense qu’il n’y a pas de problème, au pire ils ne la mangeront pas… y a un petit coté canibale d’une certaine façon :) (gésiers de canard ?)
    En tout cas, ce qui est sur c’est qu’il est trop tot pour les nourrir. 
    Les oiseaux peuvent encore très bien se débrouiller seuls à cette époque et commencer à les nourrir dès maintenant les affaiblirait car ils seraient d’u coup assistés, et susceptibles de s’y habituer…

  4. Florent dit :

    j’ai cuisiné des gésiers et j’ai récupéré la graisse. Je peux la donner aux oiseaux ?

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.