Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Comment faire du lombricompost et fabriquer un lombricomposteur ? : partie 1, plan et mode d’emploi pour construire un lombricomposteur

Le 14/12/09 par cyrill.e

Le matériel

Pour construire un lombricomposteur à 3 étages

  • Récupérer 4 bacs de frigolite servant à transporter des poissons et 1 couvercle.

! Le 4ème bac ne sera pas intégré au final au lombricomposteur mais servira uniquement à vous procurer les morceaux de polystyrène nécessaire à sa construction !

Il est impératif que les bacs soient en bon état et s’emboitent parfaitement, cela contribuera à limiter les invasions de petits moucherons et autres insectes non souhaités.

3-bacs

Plan du lombricomposteur ©consommerdurable

Réaliser le couvercle du lombricomposteur

  • Prendre le couvercle et percer des petits trous dans celui-ci à l’aide d’une aiguille très fine afin de faciliter les échanges d’air entre l’intérieur du lombricomposteur et l’extérieur.
bacs-eguilles

©consommerdurable

Réaliser les 2 bacs de lombricompostage

  • prendre 2 des bacs de frigolite et percer les trous qui permettront à l’engrais liquide de s’écouler et aux vers de circuler. Pour cela :
  • Tracer l’emplacement des trous sur le fond des bacs à l’aide d’un stylo
tracage-les-trous

©consommerdurable

  • puis percer des trous de 10 mm (à l’aide d’un tournevis par exemple, une perceuse n’est pas utile)
trous-realises

©consommerdurable

Terminer le lombricomposteur en bouchant les trous présents à l’origine sur les bordures des 3 bacs

  • Prendre les 2 bacs que vous venez de percer et un des deux bac que vous n’avez pas percé et boucher les trous présents à l’origine sur les bordures de ces bacs.
boucher-les-4-trou

©consommerdurable

Pour cela :

  • découper des morceaux de polystyrène sur un coté du 4ème bac récupéré
4-eme-bacs

©consommerdurable

decoupage-du-4-eme-bacs

©consommerdurable

  • Puis insérer les morceaux dans les trous présents sur les bordures de vos bacs
boucher-le-trou

©consommerdurable

Afin d’avoir un bonne étanchéité, ajouter un peu de plâtre ou de mastic à l’intérieur des bacs à l’endroit où vous avez bouché les trous.

Quelle quantité de vers et quelle taille pour votre lombricomposteur ?

2 personnes

500g de déchets organiques par jour

Taille du bac : 60*60*30 cm

A lire également :

Poster un commentaire
  1. Blog écolo dit :

    Les bacs de poissionnier sont vraiment le moyen le plus simple de fabriquer son composteur. Pour ma part j’ai coffré les bacs avec des planches pour protéger mes habitants de la lumière et y ajouter un côté plus esthetique que le polystyrène.

  2. blake dit :

    montre moi les ingrédient

  3. Benjamin (Bray-Belgique) dit :

    Bonjour à tous et à toutes, j’ai dans l’esprit de construire un lombricomposteur mais a fumier de cheval.
    J’ai lu sur le net que ce lombricompost de cheval etait un des meilleurs que l’on pouvait trouver si pas le meilleur.
    Cependant, étant donné que je ne m’y connais pas du tout j’ai des questions a vous poser.
    Certaine de ces questions ont déjà etait poser, mais pas en cas d’utilisation avec fumier de cheval, a part si j’ai pas bien lu du coup je m’en excuse d’avance.
    Question N°1:
    -Quel taille de lombricomposteur adopter afin d’avoir quelque chose d’efficace ? (J’utilise entre 60 et 120 litres d’eau pour mon potagé par jour pour le moment)
    Question N°2:
    -Quel vers utiliser avec du fumier de cheval et en quel quantité ?
    Question N°3:
    -Le lombricompost de cheval peut-il être utilisé sur n’importe quel plantes vertes / fleurs / légumes ?
    Question N°4:
    -Je lu qu’il fallait diluer le résultat obtenue dans 10x son volume d’eau, mais je n’ai pas vu si l’on pouvait en donner tout les jours ou si, au contraire il ne faut en donner qu’une fois tout les X jours. Que faire ?
    Je pense avoir posé les grandes lignes au niveau de mes questions, je compte faire un blog sur l’utilisation de ce type de compost en serre et en extérieur sur fruit, fleurs et légumes.
    Mais étant débutant de chez débutants je doit d’abord chopper un max d’infos et surtout avoir de l’experience dans le lombricompostage avant d’ouvrir le blog.

  4. coulon dit :

    Bonjour,
    je suis  en train de fabriquer un lombriccomposteur  ,il me reste à trouver les locataires , je cherche une adresse dans le 37 indre et loire ou 49 maine et loire pour m’en procurer
    cordialement

  5. macb dit :

    Hi Shana,
    La réponse a votre question vient peu être trop tard
    Il ne faut pas s’effrayer des quantités de compost que l’on pourrait produire car le compostage est un processus qui permet de réduire la quantité de déchets organiques : on peut estimer qu’il ne reste qu’un dixième du volume initial à la fin du processus.
    Et ou en etes vous avec vos examens.
     

     

  6. patrick Ippolito dit :

    Bonjour
    A tous les futurs lombriculteurs je vous conseille un site pour l’achat de vos vers . Il propose un mélange de 2 ou 3 especèces de vers composteurs . Le poids des vers est toujours respecté et la livraison en 24h :
    « www.engrais-ecologique.com »
              patrick

  7. shana dit :

    ah d’accord merci!!^^  et c’était pour savoir aussi comment est-ce qu’on pourrait prouver  que l’on a un vrai compost !?! je veux dire il y a t -il des expériences possible !!?!!

  8. cyrille dit :

    Bonjour Shana,

    le lombricompostage présente l’avantage d’être beaucoup plus rapide que le compostage (jusqu’à 3 fois plus rapide).

    De mon coté, je pense que le lombricompostage est surtout adapté si l’on a peu de place (quand on vit en appartement ou dans une petite maison avec peu ou pas de jardin) et le compostage si l’on vit dans un logement qui possède un jardin.

    Concernant votre seconde réponse (matière minérale obtenue par rapport à la matière minérale insérée), je vous avoue que je ne possède pas la réponse. Mais bon tous, ce que l’on met dans le lombricomposteur en ressort… soit sous forme de compost soit sous forme de thé.

  9. shana dit :

    bonjour enfet voilà c’est toujours pour mon TPE sur le lombricompostage et voila on est passé pour l’examen blanc et on a eu nos première réflexions…ils veulent des chiffres!!^^
    ils nous demandais combien de matiére minérale on pouvait récolter avec un poids déterminer de matiére organique
    et aussi qu’elle était la différence de temps entre la décomposition des déchets dans un bac a compos et entre un bac à lombricompostage??…
    voilà si vous aviez des réponses sa me serait utile ^^ merci

  10. cyrille dit :

    Je n’ai jamais entendu parler de coccinelles pour éliminer les moucherons.

    Par contre, si j’en avais de nouveau, j’essaierais bien d’utiliser des plantes carnivores.

  11. greenjay dit :

     Bonjour lulu,
    Malgré tous mes efforts de conceptualisation en 3D dans ma tête ; ) tu pourrais nous faire une petite photo ?
    Concernant les coccinelles pour lutter contre les moucherons, tu les poses à proximité du lombricomposteur ? 
    Merci & bonne fin de week-end.
    jerome

  12. lulu la science dit :

    salut , j ai fabriqué 1 lombricomposteur en bois,1metre de large 60cm de profondeur et 80 de hauteur,separé en 2+1 fond en pente  pour recupéré le (jus)avec robinet et un capot amovible sur lesquel j ai adapté 1 joint de vitrage pour l étanchéité,il faut utilisé du contreplaque de malèze de 6mm il est étanche et imputréssible.le tout posé sur pied de 40 cm ce qui met le tout a la bonne hauteur pour bossé et dessous une caisse femer pour stocké les déchets.bien décorer cela fait un joli meuble sur mon balcon,je en ai fabriqué 4 autres que j ai vendu.et j ai encore de la demande je vais peut etre en faire une activité a plein temps.voila sinon pour les moucherons éssayer les coccinelles ca marche bien.salut

  13. cyrille dit :

    De rien Shana et un grand merci à Jérôme pour sa contribution.

  14. SHANA dit :

    mercii c’est vraiment trés gentil !!^^

  15. greenjay dit :

    Bonjour Shana,
    Je ne sais pas si cela peut t’être utile, mais j’avais trouvé un guide pratique sur le lombricompostage à Montreal. Outre les explications techniques, il explique le fonctionnement d’un modèle utilisant un seul bac. Je trouve l’ensemble du document assez clair et pédagogique. 
    Bon TPE ; )
     

  16. cyrille dit :

    Bonjour Shana,

    en fait, cela ne sera pas plus rapide avec plusieurs bacs qu’avec un seul.

    Généralement, on commence toujours par un bac puis ensuite on en rajoute d’autres quand on a plus de place dans le premier bac.

    Ceci étant dit, vous pouvez tout à fait utiliser qu’un seul bac tout le temps. Il faudra alors juste que vous passiez un peu de temps à enlever les vers du compost lorsque celui ci sera mature.

    Quand on a plusieurs bacs, cette tâche est réduite car les vers migrent naturellement vers les bacs dans lesquels on apporte de la nourriture fraîche et donc quittent le compost mature.

  17. SHANA dit :

    bonjour!!^^ voila je dois faire un TPE sur le lonbricompostage et j’aimerais savoir si on pouvait faire notre bac a lombricompostage avec juste un seul bac!!?!!.. je veux dire qu’elle serait la meilleure technique pour pouvoir avoir des résultats rapide !!?!!

  18. cyrille dit :

    Une promo actuellement à Botanic, le lombricomposteur Eco-Worms est à 79 euros, vers compris, au lieu de 112. Prix intéressant pour un lombricomposteur d’autant qu’il est Made in France. Par contre, je ne sais pas vraiment ce qu’il vaut et s’il fonctionne correctement et donne de bons résultats.

    Si quelqu’un l’a déjà testé, je suis preneur de votre avis.

  19. greenjay dit :

     @Santo
    d’autres modèles de lombricomposteurs et les vers ne sont pas trop chers à la vente.

  20. cyrille dit :

    Bonjour Jérôme,

    concernant les épluchures de poireaux, il est généralement recommandé de ne pas en mettre.
    Mais il semblerait qu’il soit quand même possible d’en incorporer dans un lombricompost en faible quantité et coupées finement.

    Par contre, je n’ai jamais mis de croutes de fromages (même si nos cousins québécois le font). Je pense que cela peut sentir pas très bon et surtout attirer des indésirables (mouches du fromage…). Selon moi, il est vraiment préférable de ne pas en mettre.

  21. greenjay dit :

    @ Santo
    bonsoir,
    Pour faire travailler tes 10 doigts, voici un lien vers un guide pour se lancer dans le lombricopostage avec une compostière fait-maison : guide du compostage
    Bon elle n’est pas réalisée en bois (contrairement à ce que je pensais cyrille ;-)) mais elle a le mérite d’être assez simple de réalisation.
    @ Cyrille
    Je voulais te demander si tu mettais le poireau – première soupe ce soir :-( – et les croutes de fromages (nos cousins québécois le font) 
    Merci ^

  22. cyrille dit :

    Bonjour Santo,

    concernant les encres, les encres noires sont considérées comme non toxiques car formulées à base de carbone, de noir de fumée et d’huile de lin cuite. Mais bon, je vais quand même vérifier cette information. Je vous tiens informé.

    Concernant, les vers, ce ne sont pas des vers de terre malheureusement. :-(

    A quel endroit habitez-vous ? Peut-être qu’il y a des structures qui en vendent près de chez vous.

    Il est possible de réaliser un lombricomposteur à partir de caisses en plastique mais il est nécessaire qu’elles soient bien jointives et qu’il soit possible de les empiler en ayant bien entendu suffisamment d’espace entre les deux boites pour mettre les déchets d’épluchures.

    Concernant le bois, je n’ai pas essayé. Mais il faudrait un bois qui ne pourri pas au contact de l’humidité.

    Si votre lombricomposteur est placé à l’intérieur, il me semble important qu’il soit très bien conçu ou autrement acheté dans le commerce pour limiter les nuisances (moucherons…).

  23. sant'o dit :

     
    Bonjour,
    je me retrouve aujourd’hui en appart et mesure la chance de mon habitat précédent ! sans jardinet sans balcon à peine un minucule rebord de fenêtre, même plus d’animaux pour partager les fins de repas, je persite à conserver scrupuleusement mes épluchures pour les déverser le weekend dans un petit carré de nature depuis 2 mois. Bon c’est clean jusqu’à maintenant je met la boite au frigo avant fermentation mais j’ai des doutes sur l’hygiène vu les manipulations répétées. Pour finir, je souhaite me lancer dans le lombric compost (appréhension par rapport à l’odeur, les moucherons, contraintes d’entretien…???) et me rends compte éffarée du prix des lombricomposteurs dans le commerce Ha oUi on veut sauver la planête tout est bon pour faire du fric! tous les models sont en platic et inesthétique à mes yeux. Donc thinking self made avec mes 10 doigts et patienter encore un peu avant d’avoir un composteur fonctionnel! 
    voici mes questions après lecture de vos posts :
    n’y a t’il pas tout de même une acumulation d’encre toxique dans le compost du fait de rajouter du papier journal noir et blanc ????
    Que peut on utiliser comme matériaux à part des frigolites et caisses platiques??? est-ce que quelqu’un s’est essayé à un composteur en bois avec des plans à transmettre ?  serait-il assez étanche?
    les vers ce sont les mêmes que les lombrics qu’on trouve n’importe où? ne pourrait on pas prélever une petite dizaine dans la nature et les laisser tranquillement se reproduire? kkun a t’il déjà essayé avec succès?
    merci d’avance et bon compostage!

  24. cyrille dit :

    Bonjour Bohu,

    l’article précise les proportions en terme de vers et de volume.

    Après, il faut essayer, mais ce n’est pas toujours évident de faire passer les vers d’un étage à un autre. Donc 5 étages, je me demande si ce n’est pas trop. A tester !

    Attention aussi à pas saturer le lombricomposteur en mettant trop de nourritures. Personnellement, je n’arrivais parfois pas à tout mettre dans le lombricomposteur mais je mettais déjà pas mal de choses et je me disais : « c’est mieux que rien ».

    C’est toujours cela de gagné et des déchets qui ne vont pas en incinérateur ou dans les « décharges ».

    C’est donc intéressant pour l’environnement mais aussi pour les collectivités et donc in fine, pour les citoyens, car cela permet de limiter les dépenses que les communes engagent pour le traitement des ordures ménagères.

  25. bohu dit :

    je me suis procurée des caisses par mon poissonnier 5 en tout nous sommes quatre a la maison je ne sais pas si c’est assez je vais la mettre en route cet automne 

  26. cyrille dit :

    Super Pauline :-)

    Cela fait plaisir.

  27. Pauline dit :

    Oui, merci. Ca va mieux en ce moment. J’ai retiré tous les restes de melon que j’avais mis. J’en avais sans doute mis trop d’un coup.
     
     

  28. cyrille dit :

    @Pauline

    est-ce que votre lombricomposteur se porte mieux?

  29. greenjay dit :

    Merci cyrille,
    j’ai vu ça hier ! je me demande même si je ne l’ai pas rêvé le Gamm Vert en point de vente ? Bref, je suis sur aix mais dès que je retourne dans la Drôme j’irai faire un tour à la Biocoop.
     

  30. cyrille dit :

    @Greenjay,

    le lombricomposteur eco-worms serait vendu d’après leur site à la Biocoop de Montélimar.

  31. cyrille dit :

    Bonjour Pauline,

    vous aviez aussi mélangé cet étage et ajouté de la matière carbonée ?

    Essayé éventuellement de le mettre aussi un peu plus au frais mais je pense que le substrat doit jouer aussi.

  32. Pauline dit :

    Oui, avant hier j’avais aéré, mélangé et remis du papier journal en petits morceaux. Ce soir je regarde et je trouve à nouveau des morts, mais dans l’étage tout en bas cette fois. Ils sont vraiment comme si ils avaient fondu. La chaleur peut-être?

  33. cyrille dit :

    Bonjour Pauline,

    j’ai lu qu’il fallait en incorporer avec parcimonie.

    Personnellement, je n’ai jamais essayé. Je pense que cela doit être long à se dégrader.

    Avez vous déploré d’autres morts ?

    Avez-vous essayé de mélangé, d’aérer un peu et de mettre de la mat!ère carbonnée ?

  34. Pauline dit :

    Bonjour, je n’avais pas remarqué de signes précurseurs. Peut-être que le milieu n’est pas assez aéré mais tout se passait bien avant, je ne comprends pas. Vous êtes sûrs que le melon n’est pas contre-indiqué?

  35. cyrille dit :

    Pauline,

    je me demande si le milieu n’est pas trop humide ou pas assez bien aéré ?

  36. cyrille dit :

    Jérôme,

    J’ai oublié, si tu n’as pas de réponse, n’hésites pas à me le signaler, je reprendrai contact avec eux pour avoir plus d’infos.

  37. cyrille dit :

    Bonjour Jérôme,

    merci pour ton message.

    C’est vraiment sympa de nous tenir informé :-)

  38. cyrille dit :

    Bonjour Pauline,

    est-ce qu’il y a eu des signes précurseurs, des choses "anormales" que vous avez détectées les jours précédents (moucherons…) ?

  39. Pauline dit :

    Bonsoir, je viens d’avoir un gros soucis avec mon lombricomposteur. Ce soir j’ai retrouvé tous les lombrics de l’étage du haut morts, comme liquéfiés ou comme si ils avaient fondus. Je me demande si c’est à cause de la chaleur (pourtant ils sont dans un placard de mon appartement). Je leur ai donné des restes de melon hier soir. Peut-être est-ce un aliment contre-indiqué?

  40. greenjay dit :

    Bon je n’ai toujours pas vu le modèle Eco-worms. Ils ne l’avaient pas au Gamm Vert de Montélimar – pire, il n’avait aucun modèle de lombricomposteur 😉 (Idem au Jardiland au passage)
    Je vais donc écrire à l’entreprise voir s’il n’y a pas un autre endroit où on peut le voir.
    je vous tiens au jus (de compost 😉

  41. greenjay dit :

    @ cyrille
    je n’ai pas beaucoup plus d’infos sur les agrumes, c’était une dame qui venait à la Mne mais je n’ai pas gardé le contact. Mais je sais seulement qu’elle mettait ses épluchures dans une petite bassine et les laisser quelques jours avant de les mettre dans son lombricompost. A ce sujet, il était fait maison et rien à voir avec le modèle décrit ici. Le sien marché horizontalement et pour récupérer le compost elle mettait la nourriture d’un côté ou de l’autre du bac pour que les vers se déplacent.
    @LGV
    merci pour ton retour et ton message de bievenue, par contre le modèle carré n’est pas de la marque CanOworms. J’ai d’ailleurs trouvé deux nouveaux modèles : le worm café et The Worm Factory 360 (mais ce dernier n’est pas distribué en France à ma connaissance). C’est encourageant de voir que de nouvelles entreprises se lancent dans ce produit… c’est qu’il y a surement des débouchés :-)
     

  42. LGV dit :

     @Jerome
    Bonjour, j’utilise un CanOworms depuis plus d’un an et j’en suis très satisfait. La "boite" est très pratique, vraiment étanche et je n’ai jamais eu de soucis avec le robinet malgré les avertissements que l’on m’en avait donné. En revanche, il y a un mois j’ai eu une remontée d’engrais par les pieds parce que le robinet s’était bouché avec la boue très fine provoquée par les quelques pertes dues aux trous du premier étage. Euh je ne sais pas si j’ai été clair là !
    Sinon j’ai déjà eu quelque mouches mais je ne crois pas que le modèle du lombricomposteur change grand chose.
    Par contre je recommande le modèle carré (que je n’ai pas) parce qu’il se range plus facilement.
    La taille plus importante peut gêner lors de déménagement, en effet les étages pleins sont très lourds.
    Enfin je suis tout à fait d’accord avec Cyrille au sujet d’encourager une entreprise locale avec les Eco-worms. C’est un peu "stupide" de protéger la nature avec un lombricomposteur et de le faire venir par bateau de Chine ou d’Australie…
    Voila, bienvenue dans le monde des gentils propriétaires de vers et bon amusement avec tes nouveaux amis

  43. cyrille dit :

    Bonjour Jérôme,

    Super si tu peux nous dire ce que tu penses de l’Eco-worms. :-)

    Concernant les épluchures d’agrumes, sais-tu si elles se décomposent dans le lombricomposteur ? Est-ce qu’elles sont nuisibles au vers ?

    Si tu as plus d’infos, je suis preneur.

    Je sais qu’on peut mettre les épluchures d’agrumes dans le compost, elles mettent juste un peu de temps à se dégrader.

  44. greenjay dit :

     Merci Cyrille pour ces infos.
    Comme je te disais je vais essayé d’allé voir en magasin à quoi ressemble de prés le produit Eco-worms, je te ferai un petit compte rendu.
    Lors de mes recherches, j’ai trouvé ce "petit" comparatif. Il est assez bien fait. 
    Dès que nous l’aurons mis en route (en septembre), je m’inscrirais comme donneur de vers sur Aix.
    Ah oui, concernant les épluchures d’agrumes, je connais quelqu’un qui les met dans son lombricomposte, mais elle les laisse d’abord un peu commencer leurs décompositions.

  45. cyrille dit :

    Bonjour Jérôme,

    Super pour le lombricompostage. Je pense que c’est une bonne d’idée d’en acheter un, ce sera plus simple que de le construire et je trouve que c’est une très bonne solution pour commencer.

    En plus, si vous souhaitez sensibiliser les voisins, c’est toujours mieux si le lombricomposteur est joli (j’avoue que les bacs de frigolites ne sont pas forcément très design). 😉

    Concernant les lombricomposteurs présents sur le marché, on trouve principalement la lombribox, carrée et à priori fabriquée en Chine avec du plastique recyclé; et le Can-o-worms, fabriqué en Australie, lui aussi à partir de plastique recyclé.

    La taille du lombribox est inférieure à celle du Can-o-Worms, ce qui veut dire que vous pourrez mettre moins de déchets mais il est présenté comme plus logeable dans une cuisine.

    A ce jour, si j’avais à choisir, j’opterai pour le Can-o-worms, même si son prix est plus élevé que la lombribox. C’est l’appareil le plus connu, il est utilisé par de nombreuses personnes, il y a de nombreux retours d’expérience sur son utilisation, les kits fournis avec l’appareil permettent de commencer le lombricompostage dans de bonnes conditions…

    Je regarderai aussi de très près les lombricomposteurs Eco-worms qui sont fabriqués en France dans l’Isère car leur prix est peu élevé et aussi car ils sont fabriqués localement et il me semble qu’il est intéressant d’essayer de soutenir des entreprises qui essaient de développer des produits écologiques en Europe. Par contre, je n’ai pas de retour sur la qualité des appareils proposés et je crois que les kits fournis avec le lombricomposteur sont moins complets que ceux fournis avec le Can-o-Worms. Cela sera donc un peu plus expérimental.

    Nous allons peut-être organisé une opération test du produit Eco-worms mais pour l’instant ce n’est pas encore certain.

  46. Jerome C. dit :

    Bonjour Cyrille,
    Nous allons nous lancer enfin dans le lombricompostage. Nous allons par contre acheter notre lombricomposteur. Premièrement parce que nous allons surement devoir utiliser un placard de la copro pour l’hiver donc nous allons éviter les boites en polystyrène empilées et deuxièmement nous pensons une fois démarré, proposer à nos voisins d’à côté et du dessous d’en profiter donc quelque chose de moins bricolé sera plus facile pour une gestion groupée.
    Je suis donc entrain de faire une petite étude comparative des modèles existants sur le marché (merci d’ailleurs pour le site www.eco-worms.com, je viens de leur demander s’ils avaient prévu un robinet pour récupérer le "jus de compost" et j’irai le voir la semaine prochaine à montélimar). Ma question est donc : lequel choisir ? As-tu déjà regardé les modèles ? Différences entre les modèles ronds et carrés ?
    Merci pour tes infos par avance.
    A bientôt 😉

  47. Maxime59370 dit :

    Mon commentaire n’était donc pas dénué d’intérêt 😉
    Merci Mimosa pour ta réponse 😉

  48. Anissina dit :

    J’ai oublié de te remercier Mimosa pour la doc 😉

  49. Anissina dit :

    Donc c’est bon, là où je vais en forêt il n’y a que de ça des amats de feuille mortes, surtout en automne quand on va à la chasse aux champignons.

  50. Mimosa dit :

     Je pense, par contre il existe plusieurs espèces de vers, et pour le compost, on ne prend pas n’importe lesquels. 
    Tu peux regarder ce site:
    « http://www.ecojm.org/pdf/pdf/guide_lombricompostage_francais.pdf »
    "Le lombric le plus utilisé pour le lombricompostage se nomme Eisenia fœtida. On l’appelle communément ver rouge, ver à fumier ou ver à compost. Il présente une couleur brun-rouge et sa longueur n’excède pas 10-12 cm. À la différence des gros vers de terre qui aèrent et remuent le sol en y creusant des galeries, le ver rouge est plutôt à son aise dans la couche supérieure du sol, lorsqu’il y a beaucoup de matière organique en décomposition. On le retrouve naturellement sous les amas de feuilles mortes, de compost ou de fumier."

  51. Anissina dit :

    Est-ca à dire que je veux trouver des vers, pas besoin d’en acheter de spécifiques ?
    Je vis entourée de forêt, il suffirait que je me rende en forêt et que je fouille sous la couche de humus lors de mes promenade.

  52. Mimosa dit :

     Sauf que ce ne sont pas des vers pour la pêche en mer, mais en eau douce. J’ai comparé avec des photos sur internet, ça a l’air d’être des vers rayés (ou tigrés), donc apparemment les bons. Mais effectivement je vous tiendrai au courant ! ^^

     

  53. Maxime59370 dit :

     Je ne suis pas certain que les vers adaptés à la pêche soient adaptés au lombricopostage, vous me direz ce que vous en pensez. 
    la fonction du ver est bien d’aérer et de brasser la terre  en y  creusant des galeries mais je pense que les vers utilisés pour la pêche en mer vont être trouvé dans des sols gorgés d’eau saumâtre tandis que des vers utilisés pour le lombricospostage sont trouvés plus dans des sous bois humide en forêt. Tu me diras le résultat Mimosa
    Je n’y mets pas ma main à couper mais je le pense

  54. Mimosa dit :

     Merci pour les conseils ! 😀

  55. cyrille dit :

    Bonjour Pauline,

    c’est super. Je suis content pour vous que tout soit rentré dans l’ordre. Merci beaucoup pour votre message :-)

  56. Pauline dit :

    Un petit coucou pour dire que mes vers ne s’enfuient plus depuis plusieurs jours. Merci de vos conseils, ça a porté ses fruits je crois!

  57. cyrille dit :

    J’habitais avant dans le sud de la France. J’ai laissé mes vers pendant plus de 2 semaines sans problème. Par contre, j’ai fait en sorte que les bacs ne soient jamais au soleil durant cette période.

    J’ai aussi laissé les vers dehors en hiver mais en Provence, ils ne sont pas très rigoureux. Là aussi, ils ont survécu mais le développement des vers était moins important.

  58. Mimosa dit :

     Oui OK j’ai compris ! Ca ne devrais plus tarder puisque le premier bac est presque plein.
     J’appréhende un peu les différences de températures aussi: l’été (même si mon balcon est à l’ombre jusqu’en fin d’après midi), et l’hiver. Je devrais partir 2 semaines en vacances cet été en plus, alors j’espère que tout ce ptit monde ne va pas sécher… J’ai pas envie de retrouver des ptits vers momifiés sur tout le balcon !

  59. cyrille dit :

    Bonjour Mimosa,

    de mon coté, le passage de la majorité des vers entre les deux étages s’est bien passé même si cela m’a demandé un peu de temps.

    En fait, j’ai positionné l’ensemble du lombricompost sur un coté du bac en frigolite afin que le haut du tas de lombricompost touche le fond du bac du haut. Comme cela, les vers pouvaient monter facilement.

    J’espère que c’est compréhensible. Si ce n’est pas le cas, n’hesitez pas à me le signaler.

  60. Mimosa dit :

     Bonjour, j’ai fait le même lombricomposteur que vous, il est depuis plusieurs mois sur mon balcon. 
    Au début, j’avais récupéré quelques vers dans le compost chez mes parents, mais la plupart s’étaient enfuis. J’ai laissé le composteur plus ou moins à l’abandon cet hiver, et en ce moment je m’en occupe. J’ai étenchéifié les bac en frigolite avec du gros scotch brun pour boucher tous les ptits trous, refais la litière avec des morceaux de journaux et ce qu’il restais comme susbrat; et ce matin, j’ai acheté des vers. 
    Pour infos: pour ceux qui ne savent pas où s’en procurer, je les ai achetés dans une grande enseigne de sports, rayon pêche (1,90 la boîte de ‘vers de terreau’; ce sont des vers rayés).
    J’avais également beaucoup de mouchettes, mais il y’en a nettement moins depuis que j’ai étenchéifié. 
    Je n’ai pas encore commencé à utiliser l’étage supérieur, je ne sais pas trop comment ça se passera…

  61. cyrille dit :

    Bonjour Pauline,

    Ces moississures ne posent pas de problème. C’est normal. Les vers partent toujours?

  62. Pauline dit :

    J’observe souvent à la surface du bac supérieur de mon lombricomposteur des moisissures (duvet blanc), donc là où il y a les épluchures les plus récentes. Est-ce anormal?

  63. cyrille dit :

    Bonjour Pauline,

    Comme vous, j’ai trouvé que l’étanchéïté est effectivement un point clé des lombricomposteur maison en bacs en frigolite. C’est pour cette raison que j’ai précisé dans l’article qu’il faut essayé de privilégier les bacs en bon état, bien jointif. Mais bon, je pense qu’il y a aussi un problème de substrat.

    Sinon, concernant l’achat d’un lombricomposteur, le prix de cet équipement commence à baisser.

    Une entreprise de l’Isère a décidé de fabriquer des lombricomposteur made in france à des prix un peu plus abordables.

    "www.eco-worms.com"

    Je n’ai cependant pas encore testé ce modèle.

  64. Pauline dit :

    Mon substrat était assez humide en effet. J’ai ajouté du carton avant hier. J’ai pas mal de vers, je ne sais pas si l’on peut dire que j’en ai beaucoup. En tout cas ils se multiplient sans cesse.
    Ce soir en rentrant du boulot, il y en avait encore 2 qui s’était échappés et j’en ai surpris un autre en train de se faire la malle. La lumière du jour n’a pas l’air de leur faire peur. J’ai découvert par où ils passent: entre le couvercle et l’étage supérieur: Ils arrivent à s’y faufiler alors qu’il n’y a pas de trous.
    Je commence à envisager d’acheter un lombricomposteur du commerce pour une meilleure étanchéité…

  65. cyrille dit :

    Pauline

    Un lecteur du forum avait déjà rencotré ce problème. La personne a pu régler le problème en rendant le substrat moins humide (voir lien ci-après) :

    "http://www.consommerdurable.com/bbpress/topic/mes-lombrics-senfuient-du-lombricomposteur-que-faire"

    Le votre est-il très humide ?

    Avez vous déjà bcp de vers ?

  66. Pauline dit :

    Je ne mets pas de filtres à café (je n’en bois pas), mais du carton fin et papier en tout petit morceau. Les vers n’ont pas l’air malheureux. Je ne dirais pas qu’ils sourient, mais en tout cas ils se reproduisent. Je n’ai pas fait de trous d’aération, je crois qu’ils arrivent à fuir par les interstices laissés entre les étages (alors qu’à l’oeil ça me semble hermétique).

  67. cyrille dit :

    Bonsoir Pauline,

    Dès fois les vers fuient les premiers soir mais un mois, cela commence à faire long.

    Peut-être que le lombricomposteur n’est pas assez hermétique ou qu’ils peuvent s’échapper par des trous d’aération s’il y en a.

    Je me dis aussi que le substrat leur convient peut être pas tout à fait. Les vers ont-ils l’air de se plaire ? Est-ce qu’il n’y a que des épluchures ? Donnez-vous des filtres à café ?

  68. Pauline dit :

    Bonjour,
    J’ai fabriqué mon lombricomposteur il y a un mois avec des boîtes de frigolite. Cela marche assez bien. Mon seul problème (et pas des moindres): le système ne doit pas être suffisamment étanche car tous les jours un ou deux vers arrivent à fuir (surtout la nuit). Mais je n’arrive pas à trouver par où ils passent. Quelqu’un a-t-il eu une solution?
    Merci

  69. cyrille dit :

    Rebonjour Alexandre,

    c’est normal, de répondre à vos questions. C’est l’objectif de ce site 😉

    Pour la question du robinet. Personellement, je n’ai jamais essayé mais pourquoi pas. Cela peut être une bonne expérience.

    Il faudra par contre une certaine déclivité pour que l’engrais liquide se dirige vers le robinet et surélever aussi le lombricomposteur à l’aide de pieds pour que le robinet ne touche pas le sol.

    Personellement, je n’ai jamais obtenu bcp d’engrais liquide.

    Concernant le nombre de vers, je vous invite à lire la deuxième partie de l’article.

    Concernant l’intérêt de placer un fond, selon moi, il sert de litère aux vers qui vont pouvoir s’installer dedans mais il permet aussi d’apporter de la matière carbonée. Il ne faut pas que de l’azote dans un lombricomposteur.

  70. Alexandre dit :

    Merci Cyrille de votre diligence !
    Je continue car les questions fleurissent..
    Quelqu’un a t il installé deja un robinet ? Si oui, comment ? Je pensais peut être piquer un tuyau dans le polystyrène pour ne pas avoir à manipuler les bacs (poids du tout et fragilité ?)
    En même temps, je n’ai aucune idée du volume d’engrais liquide et de compost que cela représente et de la fréquence nécessaire de recueillement.
    Si quelqu’un êut m’éclairer je l’en remercie.
    Enfin, je pensais récupérer des vers chez des amis.
    Quel "volume" ? une poignée ? Pour quel volume de déchêt ?
    Ah oui, et je n’ai pas compris l’intérêt de placer un fond (tupe coco ou papier journaux)
    mais peut êter devrais je m’acheter un livre… un titre ?
    Merci !

  71. cyrille dit :

    Bonjour Alexandre,

    Il faut effectivement soulever les deux bacs du haut.

    C’est certain que la frigolite reste une matériau fragile mais soulever les deux bacs ne l’endommage quasiment pas.

    Le couvercle est manipulé d’une manière bcp plus fréquente.

    C’est aussi pour cela qu’il est préférable de trouver des bacs en très bon état et qui s’emboitent parfaitement.

  72. AlexandrE dit :

    Bonjour,
    dans le même sens que Gauthier,
    comment faites vous pour récupérer l’engrais liquide ?
    y a t il un trou dans le bac du bas à cet effet? 
    Mais dans ce cas, c’est la porte ouvert à toutes les fenêtres… et aux insectes non ? (sauf si il y a un robinet ?)
    ou bien devez vous soulevez les deux bacs du haut et vider le bac du bas dans un récipient ?
    Mais dans ce cas, cela risque d’abimer rapidement les bacs qui sont fragiles non ?
    Merci !

  73. cyrille dit :

    Bonjour Marian,

    je vous invite à laisser votre demande sur le forum. Nous avons créé une section "échange de vers pour lombricomposteur".

    "http://www.consommerdurable.com/bbpress/topic/recherche-de-vers-don-de-vers-pour-lombricomposteur"

  74. marian dit :

    bonjour à tous,
    je suis en train de monter mon lombricomposteur avec de la frigolite mais il me manque les acteurs principaux. aussi si qqn avait des vers dans la région de Hyères dans le Var j’en serais ravie ! bonne continuation à tous. Marian

  75. cyrille dit :

    Quand il y en a, il s’écoule dans le bac de récupération de l’engrais liquide (voir photo).

    De mon coté, je n’en ai pas souvent.

  76. gauthier dit :

    salut a tous
    Comment fait-on pour récupérer l’engrais liquide?

  77. cyrille dit :

    Bonjour Céline,

    est-ce que cela ne vous dérangerait pas de mettre votre demande sur le forum.

    "http://www.consommerdurable.com/bbpress/topic/recherche-de-vers-don-de-vers-pour-lombricomposteur"

    Il suffit de s’incrire et ensuite il y a une messagerie interne qui permet de s’échanger des mails comme cela on peut éventuellement convenir d’un rendez-vous.

  78. HARDY Céline dit :

    Bonjour Cyrille, j’habite sur Avignon et je viens de construire mon lombricomposteur donc je suis très intéressée par votre proposition de don de vers. Est-ce qu’elle est toujours d’actualité et où habitez vous dans les bouches du rhône?
    Merci d’avance.
    Céline

  79. cyrille dit :

    Hello Yann,

    je vous invite à indiquer votre demande sur le forum (voir lien ci-après). J’essaie de monter une base d’échange.

    don et recherche de vers

    Si vous êtes près des Bouches du Rhone, je peux vous en donner.

  80. Yann dit :

    Bonjour, Qui peut me fournir en vers?

  81. Cyrille dit :

    Bonjour Noel,
    il fonctionne bien alors votre lombricomposteur ?

  82. noel dit :

    bonjour a  tous ,je sort de reunion sur le compostage  et je viens de reveler mon secret et quelques sont interesser sur letype de composteur en polytirene .

  83. Cyrille dit :

    Si vous êtes en belgiques. Je vous invite à contacté l’Institut bruxellois pour la gestion de l’environnement. Tel : 02 / 775 75 75
    Peut-être qu’ils pourront vous donner des infos.
    Je vous invite aussi à laisser un message sur le forum.
    On essaie d’organiser des échanges de vers pour lombricomposteur.

  84. yves dit :

     bonjours a tous
    peux  t on me donner une adresse ou acheter des vers pres de chez moi région de Mons 
    merci a tous

  85. cyrille dit :

    Bonjou Eliz,

    j’ai relayé votre message sur le forum ainsi que sur twitter. Je vous tiens informé si j’ai des réponses.

  86. élise dit :

    bonjour, je vais me lancer dans la fabrication de mon lombricompost, je viens de récupérer mes 2 premiers bacs en frigolite chez le poissonnier du marché (le plus simple et gratuit). J’aimerais trouver quelqu’un qui ait des vers de compost à me donner dans la région de Romans sur Isère, ou peut-être si quelqu’un a une astuce pour en récupérer facilement??
    Merci beaucoup et à bientôt.
    Eliz

  87. cyrille dit :

    Est-ce que les gros vers ont déjà migrer vers les autres bacs ?

  88. pierre C dit :

    comment fait-on pour récupérer le lombricompost sans détruire les oeufs et les microvers qui viennent de naître

  89. noel dit :

    bonsoir,je viens de regarder dans un composteur que j’avais fait deux ans en arriere et il yena vait plein et long.

  90. cyrille dit :

    Bonsoir Noël,

    a priori oui. Il ne faut pas trop leur donner à manger non plus la première semaine.

    Ou avez vous trouvé vos vers ?

    Sachez que vous pouvez nous le montrer avec une photo. Pour inserer une photo dans un commentaire, il suffit de cliquer sur l’image à droite de l’éditeur de texte (où il y a la montagne), puis d’aller dans l’onglet télécharger, puis sélectionner votre fichier en cliquant sur parcourir puis de cliquer envoyer sur le serveur puis de cliquer sur ok.

  91. noel dit :

    bonsoir ,je viens de mettre mon lombricomposteur en route et une litiere de papier journal avec un peu de terreau et des epluchure est ce bien

  92. cyrille dit :

    Comme litière, vous pouvez mettre un peu de marc de café, des filtres à café découpés finement (très bien), des morceaux de journeaux (noir et blanc) découpés finements, des cartonettes (morceaux de carton) non colorées découpées très finements.
    Par contre, vous avez deux bacs, un servira pour les vers et l’autre pour receuillir l’engrais liquide ? Est-ce bien cela ? Seul le fond d’un bac devra être troué.

  93. noel dit :

    bonjour ,je viens de commencer un lombricomposteur avec deux bacs à poissons et quel litiere que je dois leur mettre pour commence car j’ai deja des epluchure pour commencer.

  94. cyrille dit :

    ok super, je trouve que c’est important que le lombricomposteur soit bien hermétique pour limiter les invasions de moucherons.

  95. Jardin Eco dit :

    En fait selon dans quel sens ont les tourne (de gauche à droite) ils s’empilent ou s’emboitent. Celà dépend du sens des encohes que tu peux voir sur cette photo: « http://www.jardin-eco.com/blog/wp-content/gallery/lombricomposteur-aeration/lombricomposteur-fond.jpg »

  96. cyrille dit :

    Est-ce que vos bacs sont jointifs (s’insère parfaitement les uns dans les autres ) ?

  97. Jardin Eco dit :

    Personnellement je n’ai pas utilisé de plans pour fabriquer mon lombricomposteur, j’ai simplement acheté des bacs (2.5 € environ /pièce) en grande surface que j’ai trouvé tous les 5 mm environ pour une bonne aération et un échange entre les différents niveaux. tu pourras trouver des photos sur ce post: « http://www.jardin-eco.com/blog/?p=86 »

  98. cyrille dit :

    Bonjour Noel,

    concernant la taille des bacs :

    2 personnes

    500g de déchets organiques par jour

    Taille du bac : 60*60*30 cm

    Pour le plan, en fait, je n’en possède pas. Mais, il suffit de récupérer des bacs en polystyrène qui servent à transporter les poissons et de les empiler les uns sur les autres, puis de percer des trous dans le fond des 2 bacs supérieurs et de mettre un couvercle sur le bac du dessus :

  99. noel dit :

    peut tu m’envoyer des plan et dimensions pour construire mon lombricomposteur

  100. cyrille dit :

    Bonjour Noël,

    à priori, il est possible de fabriquer le lombricomposteur grâce aux photos et indications ci-dessus. Si vous rencontrez une difficulté lors d’une étape de la fabrication, n’hesitez pas à me poser une petite question.

    Pour la question sur les déchets que l’on peut donner aux vers et celle sur les méthodes qui permettent de se procurer des vers, je vous invite à consulter la seconde partie de l’article.

  101. noel dit :

    Que peux tu mettre dans le lombricomposteur et comment on peut se procurer ce type de vers.

  102. noel dit :

    bonjour ,je souhaiterais avoir des photos et des plan pour fabriquer les miens car j’ai beaucoup de personnes interresser a ce projet

  103. stefanopoulos dit :

     @ philippe
    Les morceaux de frigolite dans les angles laissaient passer un peu de liquide quand je manipulais le lombricompost, en le soulevant par exemple. Du coup, j’ai complété l’étanchéité avec de la cire. C’est un peu fastidieux, mais cette fois, c’est parfait !
    L’Esprit Village se trouve en kiosque, mais pas dans tous. Cela dit, peu de gens savent qu’il suffit de demander à son kiosquier un magazine, ça ne lui coûte rien, il est livré tous les jours par les NMPP.
    Une autre combine pour savoir dans quel kiosque acheter n’importe quel magazine, le site : www.trouverlapresse.com (aujourd’hui il est en maintenance, mais d’habitude, ca fonctionne tres bien)

  104. cyrille dit :

    @Stefanopoulos et Philippe, merci pour vos commentaires positifs sur consommerdurable. :-)

    @ Stefanopoulos,

    bien vu l’option de boucher les trous avec de la cire. Est-ce que cela assure une bonne étanchéité ?

    @Philippe,

    je ne suis pas certains que ces moucherons noirs soient nuisibles aussi. J’avais contacté l’Office pour les insesctes et l’environnement et il m’avait dit que ces insectes pourraient aussi participer à la vie du lombricomposteur.

    Après, il est clair qu’ils peuvent poser une gène surtout si le lombricomposteur se trouve à l’intérieur.

    Voici quelques techniques pour limiter les moucherons :

    Créer un milieu moins favorable aux mouches en asséchant le milieu

    Pour cela stopper les apports de nourritures pendant un peu de temps (1 ou 2 semaines). Attention, il ne faut pas non plus que le milieu soit trop sec sinon les vers vont aussi mourir.

    Apporter de la matière carbonée

    en ajoutant des papiers journaux coupés en petits morceaux ou des cartonnettes eux aussi coupés en petits morceaux puis en mélangeant l’ensemble du substrat

    Stopper l’accès des mouches au compost

    Pour cela, vous pouvez recouvrir votre compost de papiers journaux ou de cartons coupés en morceaux et faire en sorte que vos cagettes soient bien jointives pour éviter que les mouches puissent rentrer et pondre de nouveau. Il faut de minuscules petits trous pour que l’air puisse passer mais les insectes à l’état adulte ou larvaire ne doivent pas pouvoir venir infester votre lombricompost.

    Stocker vos déchets dans des récipients hermétiques

    Si vous stocker vos déchets avant des les insérer dans le lombricomposteur, il faut les mettre dans un récipient hermétique afin que les mouches ne pondent pas dessus.

    Mon expérience personnelle

    Mon premier lombricomposteur était composé de bacs en plastique et entre chaque étage, il y avait des espaces qui ont permis aux moucherons de coloniser le compost.

    Face à ce problème, j’ai construit un nouveau lombricomposteur avec des bacs à poissons en polystyrène. Ce qui m’a permis d’obtenir un lombricomposteur beaucoup plus homogène sans trop d’espace entre les étages (c’est le composteur présenté dans cet article).

    Mais à mon avis, il n’est pas encore assez jointif car le dessous de certains bacs était un peu cassé (près des poignées), du coup j’ai scotché des joints de calfeutrage pour la fenêtre pour rendre l’ensemble plus hermétique.

    Ensuite, j’ai récupéré les vers dans mon ancien compost un par un, je les ai mis dans le nouveau lombricomposteur et j’ai recommencé un nouveau compost.

    Les moucherons sont moins nombreux et les températures sont plus fraiches ce qui contribue aussi à limiter l’invasion (mon lombricomposteur est pour l’instant sur le balcon).

    Mais je crois vraiment que les clés du succès sont:

    -avoir des bacs parfaitement jointifs ou recouverts d’une moustiquaire afin d’éviter que les mouches rentrent

    -un substrat sain (équilibre entre les épluchures de légumes et les papiers/cartons coupés)

    -empêcher l’accès des mouches (lors du stockage = boite hermétique), lorsqu’ils sont mis dans le lombricomposteur (déchets recouverts).

    Concernant les autres matières pour réaliser un lombricomposteur, j’ai déjà utilisé des bacs en plastique :

    Mais il n’était pas très jointif ce qui favorise l’entrée des mouches.

    Il faudrait mieux avoir des bacs qui s’empilent.

    Le polystyrène présente l’avantage d’être un objet issu de la récup, il est aussi possible de peindre les bacs facilement pour que cela soit plus joli. Inconvénient, le plastique et plus particulièrement le polystyrène n’est pas un plastique très écologique.

    Sinon, il faudrait essayer un bois qui resiste à l’eau, cela pourrait être joli.

  105. Philippe dit :

    Je suis intéressé par toutes les indications pratiques qui me permettront de fabriquer des lombricomposts efficaces aussi bien qu’esthétiques…comme sur cette page, mais peut-être peut-on en fabriquer avec d’autres métériaux?

  106. Philippe dit :

    Bonjour!
    Formidable ce forum! Moi aussi j’aurais bien aimé découvrir ce site plus tôt! Vivbe le surf actif sur Internet; j’ai démarré cette recherche car je ne sais plus quoi faire avec les nuées de moucherons qui ont envahi mon lombricomposteur. En outre, et je ne suis pas sûr que cela soit une mauvaise chose, la litière du lombricompost, et les déchets que j’y ajoute régulièrement, sont recouverts très vite de milliers de colembolles!!!
    Où peut-on trouver la revue que vous évoquez?
    à bientôt, au plaisir de lire vos indications,
    Je suis l’animateur environnement du centre d’animation Les Abbesses.
    Très cordialement,
    Philippe

  107. stefanopoulos dit :

     Dommage que je n’ai pas découvert votre site plus tôt, j’ai fabriqué quasiment le même lombricompost. J’ai juste bouché les trous avec de la cire d’abeille pour qu’il soit 100 % écolo. Il fonctionne super bien.
    On trouve la fabrication en photos et plein de conseils dans le dernier magazine l’Esprit Village qui consacre un article de 6 pages au lombricompost. Il est encore en kiosques pour ceux que ça intéresserait :o)

  108. cyrille dit :

    Bonjour,

    effectivement, ces mouches noires sont un vrai problème. C’est vraiment un problème fréquent chez les possesseurs de lombricomposteur. Du coup, on a mis en place une discussion sur ce sujet sur le forum. Votre expérience est la bienvenue si vous avez un peu de temps pour nous la faire partager.

    Lutter contre les moucherons noirs dans un lombricomposteur.

    C’est aussi pour cette raison que j’ai précisé qu’il était préférable d’avoir des bacs bien étanches dans cet article, cela peut éviter que les moucherons pénètrent facilement dans le lombricomposteur.

  109. Jardin Eco dit :

    Sympa, pour ma part j’ai rajouté un bac supplémentaire sur mon lombricomposteur lancé il y a un an. Tout se passe bien mise à part quelques moucherons mais je suis en train de m’occuper de ça !

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.