Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Les casseroles, faitouts, poêles en aluminium sont-ils toxiques pour la santé ?

Le 21/01/10 par cyrill.e

L’aluminium

L’aluminium est utilisé dans les articles dédiés à la cuisson pour sa légèreté et pour sa capacité à diffuser de la chaleur. Cependant, lors de la cuisson, l’aluminium des casseroles peut migrer dans l’eau.
Selon, Santé Canada, sur les 10 milligrammes d’aluminium absorbés chaque jour via l’alimentation par les Canadiens, 1 ou 2 proviendraient des casseroles.
Les autres sources pouvant être l’aliment lui-même, les additifs alimentaires, les emballages, l’eau…

Les interrogations sanitaires ?

L’aluminium est reconnu comme un métal non essentiel pour l’être humain. Si, pendant longtemps, il a été considéré comme sans impact sur la santé, ce n’est plus le cas actuellement. De nombreuses études montrent que l’aluminium peut être toxique pour les plantes, les animaux et l’homme. S’il est soupçonné de favoriser la maladie d’Alzheimer, cette hypothèse reste controversée.

En effet, en juillet 2000, l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche sanitaire) a publié dans l’American Journal of Epidemiology les résultats d’une étude qui mettent en évidence un risque accru de démences, notamment de type Alzheimer, chez des sujets exposés à des concentrations en aluminium dans l’eau de distribution supérieures à 0,10 mg.l.

Pour sa part, l’Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) estime que si certains effets liés à une exposition chronique à l’aluminium peuvent être actuellement considérés comme avérés (troubles psychomoteurs…), il apparaît que pour d’autres effets suspectés comme la maladie d’Alzheimer, en l’état actuel des connaissances, une relation causale ne peut être raisonnablement envisagée.

Mais l’Affsa précise que l’évaluation des risques sanitaires liés à l’exposition à l’aluminium se heurte à un certain nombre de difficultés (mesure de l’exposition à l’aluminium, difficultés d’analyse épidémiologique des pathologies mises en cause…).

Comment limiter votre exposition liée au contenant en aluminium ?

A ce jour, plus que sur les casseroles, les préoccupations de certains toxicologues portent sur la teneur admissible de l’eau en aluminium. En Europe, la norme actuelle est de 0,2mg/l, contre 0,1mg/l au Canada et certains chercheur de ce pays estime que l’incidence de la maladie d’Alzheimer pourrait être diminuée si cette norme était abaissée.

Etant donné que l’impact sur la santé de l’aluminium est controversé et qu’il existe des moyens simple de limiter notre exposition,  pourquoi ne pas les appliquer ?

Pour limiter votre exposition vous pouvez donc :

  • Si vous utilisez des contenants en aluminium :
  • évitez d’utiliser des contenant abîmés, l’aluminium migre plus facilement quand une casserole est usée
  • évitez de cuire ou de conserver longtemps un aliment dans un contenant en aluminium. Un aliment absorbera plus d’aluminium s’il est cuit ou conservé longtemps dans un contenant (casserole, feuille…) constitué de ce matériau.
  • évitez de cuisiner des légumes feuillus ou des aliments acides comme les tomates, les agrumes dans des contenants en aluminium, ces produits absorbent plus facilement ce métal.
  • La solution la plus radicale consiste à éviter d’utiliser des contenants en aluminium.

A lire également :

Poster un commentaire
  1. stéphanie dit :

    Mon ami a systématiquement et immédiatement des diarrhées violentes dès qu’il mange quelque chose cuit dans un récipient en alu ( aussi bien des pates qui ont une cuisson courte que les légumes ou les plats mijotés). A la maison on utilise de l’inxo mais chaque fois qu’il mange à l’extérieur (souvent car il est musicien et voyage beaucoup) il doit aller vérifier dans les cuisines des restaurants où il mange si les casseroles sont en alu ou non. C’est très handicapant. C’est vraiment une cochonnerie ce truc.
    Bonne journée

  2. [...] Selon, Santé Canada, sur les 10 milligrammes d’aluminium absorbés chaque jour via l’alimentation par les Canadiens, 1 ou 2 proviendraient des casseroles. Les autres sources pouvant être l’aliment lui-même, les additifs alimentaires, les emballages, l’eau… L’aluminium est utilisé dans les articles dédiés à la cuisson pour sa légèreté et pour sa capacité à diffuser de la chaleur. Cependant, lors de la cuisson, l’aluminium des casseroles peut migrer dans l’eau. Les casseroles, faitouts, poêles en aluminium sont-ils toxiques pour la santé ? Consommer Durable [...]

  3. cyrille dit :

    Bonjour Aimée,

    Il existe des bassines à confiture en inox mais personnellement, je ne les ai pas testé.

    Ceci étant dit, comme le précise l’article, à ce jour, plus que sur les casseroles, les préoccupations de certains toxicologues portent sur la teneur admissible de l’eau en aluminium.

    D’autant que vous n’utilisez pas votre bassine quotidiennement. Selon moi, il est préférable de changer les ustensiles que l’on utilise quotidiennement (si c’est possible), comme les poêle pas exemple. A titre personnel, je viens de remplacer une poêle en téflon par une poêle en fer.

    Si vous réalisez des confitures, je vous invite aussi à lire cet article :

    Réutiliser un pot en verre (bocaux, conserve, …) muni de son couvercle à vis : quels risques de contamination des aliments par les phtalates et le bisphénol A ?

  4. aimee dit :

    j’utilise une grande bassine en alu pour faire mes confitures depuis plus de 15 ans ; je n’ai pas encore de signe de démence.. j’ai évité le cuivre par souci de nocivité de ce métal ….alors que faire
     
    quelle matière serait la moins dangereuse ?(contenant  au moins 6 Kg de fruits )
    merci  à qui peut me dire …
     
    aimée de montpellier

  5. cyrille dit :

    Oui, effectivement.

    Sinon, pour enlever le goût de chlore, il faut stocker l’eau pendant quelques heures au réfrigérateur avant de la consommer.

  6. LGV dit :

    OK pour baisser la temmeur en alu de l’eau ! mais que ça n’augmente pas celle en chlore !!!

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.