Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Quel est l'impact des ampoules à économie d'énergie sur la santé ?

Le 22/10/08 par belinunda

Le 23 Septembre 2008, le Comité scientifique sur les nouveaux risques sanitaires (SCENIHR*) a rendu son avis sur limpact sur la santé de certaines économie d’énergie.

En effet, selon le SCENHIR, de plus en plus de gouvernement de l’Union font la promotion des lampes fluorescences compactes afin de favoriser les économies d’énergie. La France ne déroge pas à cette règle puisqu’elle a adopté, dans le cadre de la loi Grenelle 1, la suppression de la vente des ampoules énergivores à partir de 2010.

L’impact des ampoules basse conso sur la santé

Dans ce contexte de généralisation de cette technologie, quels risques courent les consommateurs ?
Afin de répondre à cette question, le SCENIHR a examiné si certaines maladies pouvaient être aggravées par trois des caractéristiques des lampes fluocompactes :
· La modulation de lintensité lumineuse perçue par lil humain
· Les champs électromagnétiques
· Les UV.
ampoule basse conso

Parmi l’ensemble de ces spécificités, seules les caractéristiques liées aux UV ont été identifiées comme un facteur de risque potentiel dans l’aggravation chez certains patients sensible à la lumière des maladies telles que la dermatite actinique chronique et l’urticaire solaire.

Mais le Comité a aussi attiré l’attention sur le fait que dans des conditions extrêmes (exposition prolongée à des distances <20 cm), il a été observé que les ampoules fluocompactes à enveloppe unique pouvaient conduire à une exposition aux UV proche de la limite fixée en milieu du travail pour protéger les travailleurs de lésion de la rétine et de la peau.

Le Comité note cependant que le recours à des ampoules économie d’énergie à double enveloppe permettait d’atténuer largement ou entièrement le risque d’approcher cette limite, ainsi que le risque d’aggravation des symptômes chez les personnes sensibles à la lumière.

En raison de l’absence de données pertinentes, la quantité de patients sensibles à la lumière qui pourrait être concerné dans l’Union européenne par les risques liés aux UV des ampoules fluocompactes est difficile à estimer. Toutefois, une première approximation, qui retient les critères les plus exigeants, permet de chiffrer le nombre d’individus concernés par ces phénomènes à 250.000 (0,05% de la population).

Par contre, la modulation de lintensité lumineuse perçue par lil humain et les champs électromagnétiques n’ont pas été confirmés comme  des facteurs de risques significatifs. C’est pourtant ces deux derniers éléments qui soulevaient le plus de questions dans l’opinion publique.

 

 

 

Le saviez-vous ?
Les lampes fluocompactes contiennent du mercure. Afin de préserver l’environnement, penser à les recycler.

*Direction générale de la santé (Union Européenne)

 

 

*

 

Poster un commentaire
  1. belinunda dit :

    « No comment » de mon coté, je me tiens à l’avis officiel. Il me semble que l’Ademe devait aussi réaliser une étude sur le sujet des ondes électromagnétiques.

  2. bien et bio dit :

    En plein dans l’actualité !
    Un article un peu plus vieux dans la même thématique : http://www.danger-sante.org/ampoules-a-basse-consommation/

    Bon week-end à vous,
    Gael, rédacteur pour le blog de bien-et-bio

  3. Bonjour

    J’attire votre attention sur cet article d’André Fauteux, Rédacteur en Chef de « La Maison du 21ème siècle » (Revue Québecoise) qui attire l’attention sur les inconvénients mal connus, mais bien réels, de ces sources d’éclairages…
    http://www.contaminations-chimiques.info/?2008/06/27/406-les-lampes-fluocompactes-des-sources-delectropollution-nocives-pour-les-hypersensibles

    Et je confirme que, pour les personnes électrosensibles, ces ampoules sont un bien réel problème, n’en déplaise aux experts du SCENIHR (qui sont peut etre les mêmes que ceux qui nient les effets de la téléphonie mobile, des telephones dect, du wi-fi… ?!)

    Commençons par écouter les personnes malades, et nous verrons que le problème est à la fois bien réel et très grave. Sans attendre les résultats des études elles sont déjà très nombreuses, un peu partout dans le monde, et leur existence et leur santé sont très fortement perturbées.

    D’autres informations sur le sujet sont disponibles sur le site http://www.contaminations-chimiques.info, notamment à la rubrique « ondes électromagnétiques »

    Bien sincèrement,
    Denis Lebioda
    animateur du site http://www.contaminations-chimiques.info

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.