Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Blocage des ports, les pêcheurs abusent

Le 17/04/09 par Mike

Certains sujets suscitent des débats importants et passionnés : les OGM, l’utilisation des 4 x 4, l’énergie nucléaire, la chasse au phoque, etc. La pêche fait partie de ces sujets brûlants dans un contexte de pénurie annoncée de la ressource halieutique. Voici un point de vue qui vous alertera sans doute.

J’aimerais avoir votre sentiment face au blocage des ports par les pêcheurs de Dunkerque et des environs. Pour ma part, je suis choqué. Pourquoi ?

Parce qu’on nous dit que ces pêcheurs, ayant épuisé leurs quotas de poissons, réclament, comme les années passées à ré-augmenter ces quotas. On entend, dans les médias, les pêcheurs nous expliquer que non non, il y a bien assez de poissons, que eux, les vrais professionnels, savent bien qu’il n’y a pas danger de pénurie.

Alors les scientifiques du monde entier s’amuseraient à nous mentir sur le fait que les océans se vident, juste pour nuire à la profession des pêcheurs ?

Pourquoi, ces pêcheurs qui connaissent à l’avance leur quota annuel l’ont-ils épuisé dès le mois de mars ? Gèrent-ils raisonnablement leur planning de prise ?

Quant on voit qu’en Méditerranée, les pêcheurs français sont passé, pour certains, sous pavillon lybien pour pouvoir contourner les quotas sur le thon rouge, on se demande si cette profession est bien raisonnable.

Certes, les pêcheurs ont un dur métier, et certes comme jadis les métallos leur profession se réduit et se transforme. Mais quand les pêcheurs qui bloquent les ports du nord en avril 2009 expliquent qu’on veut leur imposer des quotas trop petits pour favoriser l’aquaculture à leurs dépends, n’a-t-on pas là un bel exemple de corporatisme, aveugle au civisme, à l’environnement et tout simplement aux réalités économiques ?

Poster un commentaire
  1. cyrille dit :

    Cela ne doit pas être évident à vivre. Ce n’est jamais évident de telles situations quand des emplois sont en jeux.
    Après, le stock de poisson est tel qu’il est et si des mesures ne sont pas prises pour les préserver, ils n’auront tout simplement plus rien a pêcher dans les futures décennies.
    Est-ce que cela sera réellement mieux quand les ressources de la mer seront épuisées ?
    Après, il y a certainement des choses à faire dans ces métiers pour que le fruit de leur travail soit mieux valorisé.
    Il doit y avoir des intermédiaires qui doivent marger beaucoup comme sur les produits agricoles…
    Que choisir avait ainsi montré que sur certaines viandes le prix payé aux producteurs avait baissé mais le prix payé par le consommateur avait augmenté…
    Pas très normal.
    Sinon, il faudrait aussi travaillé sur l’adaptation des bateaux afin qu’ils soient plus économes comme tu le soulignes Julien.
    Un petit peu comme sur les voitures en construisant notamment des moteurs plus performants…
    Il y a aussi ce procédé basé sur le moteur Pantone. Il semble assez efficace :
    http://www.hypnow.fr/actions/page.php?id=3
    Peut-être aussi qu’un jour les pêcheurs de poisson cultiverons des algues qui seront ensuite utilisées à des fins énergetiques.

  2. Je rajouterai que les pêcheurs demandaient l’augmentation des quotas de pêche et ils ont stoppés la grève après que Michel Barnier leur ai donner 4 millions d’euros et une réponse ferme et négative sur la réévaluation des quotas…

    Je dirai juste qu’au lieu de donner, comme ça, en subventions 4 millions d’euros sans motif, le Ministre dans un élan du second Ministre Borloo et de son grenelle de la mer et de l’environnement aurait pu débloquer cette argent publique pour permettre le financement (par exemple) de bateaux de pèche moins consommateur d’énergie fossile… menfin…

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.