Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Est-ce que j'économise de l'essence en mettant ma voiture au point mort dans les descentes ?

Le 13/05/09 par cyrill.e

C’est la question posée par Gielle.

A lire également :

Poster un commentaire
  1. Édouard dit :

     
    En fait cela fonctionne très bien avec un trafic faible et un parcours non plat . Il faut bien connaître sa boîte de vitesse et maîtriser le double débrayage pour reprendre tranquillement en Côte quand on sent que la vitesse stagne et en descente pour reprendre au bon régime moteur.  Sinon le risque
    est de flinguer les synchro,  réduire le gain en consommation et une conduite non souple
     

  2. Lucci Giovanni dit :

    moi je dis que ca depend des situations.
    par ex ,la route descendente mais peu.ici on peut mettre le poid mort car pas de grands dangers (+-).car dans ce cas si on met le freinage moteur ,la voiture ne va pas arriver a pousser vu le terrain .la consommation aux environ de 50km/h =2.5 L/100 poid mort.
     
    Par contre si le terrain est descendant (grandes descentes) la on peut mettre le freinage moteur .consommation=0L/100 .
     
    maintenent tout depend  
     
    bonne conduite ecolo 
    Desole pour mon francais !
     
    Lucci

  3. JOJO dit :

     Heureusement qu’il y a quelques têtes bien éclairés sur ce sujet comme "Marchand" pour appronfondir ce sujet qui demande plus de subtilité dans sa définition et pratique du point mort. Etant formateur dans une société de transport pour enseigner la conduite économique, j’ai établi et approfondi un des principes de l’Ecoconduite, à savoir la technique du point mort (rouler en économisant carburant et Freins toute en sécurité !). Je ne vais pas développer le sujet ici car trop long et demandant une explication théorique et pratique sur route, mais sachez que des méthodes bien appliquées ont fait chuter la consommation de nos conducteurs poids-lourdsde 6L/100 en moyenne (voir plus pour certains) tout en économisant carburants ET FREINS grâce essentiellement à l’anticipation et la mise au point mort à des moments opportuns et précis  de la circulation et ceci en toute sécurité. Ceci est en effet une technique Avancée et perfectionniste de la conduite économique et écologique qui demande maitrise, vigilance et réactivité.  

  4. geo17 dit :

    Bonjour,
    Effectivement le débat devrait rester ouvert! La sécurité avant tout!
    j’ai fait le test avec mon véhicule qui consomme d’après le constructeur 5.6 l au 100. Sur un parcours connu, ou la décélération du véhicule peut se faire sans danger et sans freiner. ( je ne vis pas à la montagne) c’est une conduite surtout par anticipation, et en fonction du trafic. je profites de l’inertie du mouvement du véhicule et redonne un petit coup d’accélérateur aux moments opportuns; Ma consommation a nettement diminué. Je suis passé à 4.8l. 

  5. marchand dit :

    Donc cyrille a partiellement raison, mais la prefecture parle comme un livre auquel il manque des pages.

  6. marchand dit :

    Petite précision :
    Sur certaines voitures (pas françaises) il y avait jadis un systeme de roue libre prévue à cet effet pour etre au point mort sans débrayer et qui permettait d’économiser 15% à l’époque (Chysler, Salmson, Midjet ect…) Systeme conçu par des ingénieurs automobile de l’époque donc testé et approuvé. Le danger de ne pas se servir du frein moteur ? C’est de surchauffer ses freins dans les grandes descentes. Le frein moteur est donc utile et fait économiser dans ce cas … seulement sur les systeme pas injection (tous les diesel et une grosse moitié des essence) mais pas sur les carburateurs (on augmente la dépression donc le mélange), raison d’etre de la roue libre.

  7. marchand dit :

    Au point mort dans les descente ? Ca fait économiser oui … et non. Non quand c’est pour remplacer les frein (avant les rond point, un stop, une grande descente en montagne), oui quand il n’y a pas besoin de ralentir. Je m’explique : dans une ligne droite, si vous freinez la voiture au frein moteur, c’est de l’énergie gaspillée qui vous casse votre élan pour la prochaine cote donc des efforts en plus dans la prochaine cote.
    Source : un ingénieur motoriste chez PSA, la prefecture c’est des préfet, PSA c’est des ingénieurs, chacun son métier.
    Cordialement.

  8. Stephane dit :

    Je voudrais apporter un autre éclairage à la conduite en roue libre.
    Elle est décriée car non adapter aux véhicules actuelles. Est ce pour cela qu’il ne faut pas faire avancer le débat?
    Je la pratique régulièrement dans des cas particuliers et je regrette que les constructeurs rechignent à creuser cette piste.
    On parle de dangerosité, oui par ce que l’on bute sur un problème conceptuel, l’utilisation de la force du moteur pour les autres composants. Pourquoi ne par avoir creusé la possibilité de commandes électriques (frein ,DA) ??
    Quand à la consommation je veux bien faire des comparaisons car actuellement on ne compare que la période de descente, or en roue libre on parcours plus de distances, donc la réacélération se fait plus tard. Dans mon cas elle ne se fait pas car je l’a pratique sur des fins de trajets en foret, où je termine à 30 km/h.
    Voilà je crois qu’il est intéressant de dialoguer et de ne pas attendre tous des constructeurs.
     

  9. cyrille dit :

    La conduite feu allumés augmente la consommation d’essence de 1 à 3 %.

  10. Emmanuel dit :

    Oui ! Comme tout ce qui consomme de l’électricité sur une voiture. La seule source d’énergie est le moteur, donc le carburant. Sur certaine voitures (essence de petite cylindré), vous pouvez le constater à l’arret, moteur chaud tournant au ralentit : le moteur baisse en régime quand on allume les pleins phares. Tout ce qui produit de la chaleur (sauf le chauffage de l’habitacle).

  11. cathy dit :

    je voudrais savoir si le fait d allumer les veilleuses de ma voiture je peux consommer plus

  12. MARCHAND dit :

    Dans tout ce qui vient d’etre dit il y a du vrai … et du moins vrai ! En effet, par le passé il existait sur les véhicule un système de roue libre faisant économiser jusqu’à 30 %. Ceci dit, rouler en roue libre fait économiser si après la descente il y a une cote. Le moteur ne faisant pas ralentir le véhicule, il lui sera moin pénible de la lui faire grimper. En revanche, si il est nécessaire de decelerer (avant un rond point ou dans une forte descente) le frein moteur est plus économique que les freins.

  13. cyrille dit :

    Merci bebert, je n’avais pas pensé aux particules émises par les freins.

  14. bebert dit :

    conduire au point mort et dangereux pour soi et pour les autres et donc potentiellement criminel car en cas de danger le temps de réembrayer le moteur suffit à percuter un obstacle ou à quitter la route et en plus cela pousse à utiliser les freins à frottements plus nocifs ( par les micro poussières générées ) pour notre santé que le frien moteur. Ceci dit nous sommes aujourd’hui en plein réchauffement comme “on dit” alors proche de la nature OUI mais pas suicidaire

  15. titouchien dit :

    Bonjour, je ne savais pas que certaines personnes roulaient au point mort dans les descentes… Je trouve cela aberrant !
    L’essentiel, et d’après ce qu’il ressort des messages, c’est qu’elles ne le fasse plus…
    Et en plus d’avoir une surconsommation de carburant, on a une surconsommation de frein…

  16. cyrille dit :

    merci Elyotherm pour vos précisions et pour votre fidelité.
    Vous êtes le pro de la voiture et de la conduite écolo 😉
    A chaque fois que ce sujet est abordé sur consommer durable, vous répondez présent pour apporter vos connaissances.
    :-))

  17. ELYOTHERM dit :

    Tout à fait exact ! Conduire au point mort, outre que cela soit interdit par le code de la route, équivaut à :
    – perte de carburant et pollution supplémentaire : le moteur doit continuer à tourner grâce à son cycle classique avec combustion des gaz, l’injection n’est donc pas coupée pour laisser arriver du carburant.
    – dangerosité 1: en descente, le moteur tournant au ralenti fournira moins de « dépression » pour le servofrein hydraulique (organe démultipliant et transmettant l’effort aux freins de la voiture) avec commande à dépression (la grande majorité des voitures).
    – dangerosité 2 : distance de freinage augmentée, car pas d’aide du frein moteur.
    – dangerosité 3: pas de force motrice transmise aux roues, donc peut-être dangereux en virage, on peut partir tout droit !
    – mécanique brutalisée : si vous embrayez à nouveau alors que le moteur était au ralenti et que vous roulier à vive allure…

  18. Avant de découvrir l’éco-conduite et de l’adopter, j’avais l’habitude de me mettre au point mort en descente (ce qui est doublement dangereux : risque de caler si le nombre de tour est trop faible et risque de ne pas avoir de reprise immédiatement en cas de danger).

    Effectivement, ça n’a rien d’économique –> ça consomme plus, pollue d’avantage et fait perdre de l’argent.

    Si vous avez un ordinateur de bord qui indique votre consommation en temps réel, faite le test : au point mort ou avec votre vitesse enclenchée, vous verrez que votre consommation est radicalement différente.

    Si je peux Cyrile, voici le lien d’un de mes articles avec des conseils sur l’éco-conduite :
    http://www.eco-blog.fr/2009/03/conseils-astuces-eco-conduite

  19. cyrille dit :

    Gielle, voici la réponse à votre question :
    « Conduire au point mort pour économiser ? Pas d’économie

    Les usagers pensent souvent, à tort, que conduire au point mort peut leur faire économiser de précieux euros à la pompe, grâce à une consommation de carburant moindre. C’est faux !

    Qu’est-ce que le point mort ?
    Le point mort est la position de la boîte de vitesse où le moteur est découplé des roues.

    Pas d’économies au point mort
    Il faut en fait être un peu plus nuancé. Conduire au point mort ne fait pas gagner d’argent (il vous en fera, au contraire, perdre) si vous avez une voiture équipée d’un moteur à injection (la très grande majorité des voitures depuis une dizaine d’années…).
    Ces moteurs coupent l’arrivée de carburant quand vous utilisez le frein moteur, autrement dit c’est à ce moment là les roues qui entraînent le moteur. Au contraire, quand vous roulez au point mort, le moteur doit maintenir une arrivée de carburant pour tourner, même au ralenti, d’où une plus grande consommation au
    point mort…  »
    Source préfecture du territoire de belfort

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.