Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Quel impact le changement climatique a t-il sur la qualité de l'eau potable ?

Le 18/12/18 par Severine Bascot

Les effets du changement climatique sur l’eau sont indéniables. Sécheresse, qualité de l’eau, impact sur la production d’eau potable, on fait le point sur la situation aujourd’hui.

qualite-eau-robinet_shutterstock_1035452143

D’après le 21e baromètre de perception de l’eau et son service publié en 2017 par le Centre d’Information sur l’Eau (CIEau), 2 Français sur 3 choisissent de boire chaque jour l’eau du robinet. De plus, parmi les buveurs dits « mixtes », nous sommes 64% à choisir plus volontiers l’eau du robinet à l’eau en bouteille (51%). Si notre satisfaction et notre confiance en la qualité de l’eau se consolident, nous sommes globalement plus inquiets par l’avenir des ressources naturelles en eau.

Réchauffement climatique : des conséquences indéniables sur l’eau

80% des français font aujourd’hui confiance à la qualité de l’eau du robinet et aux contrôles qui l’encadrent. En effet, 24 millions d’analyses sont effectuées tous les ans par les autorités sanitaires et les opérateurs afin de surveiller la potabilité de l’eau. Un contrôle sanitaire donc fréquent et rassurant pour les consommateurs. Cependant, alors que le réchauffement climatique ne cesse de prendre de l’ampleur, quelles sont les conséquences sur le cycle de l’eau et plus généralement sur la production d’eau potable  mais aussi le prix de l’eau ? Faut-il s’en inquiéter ?

Des effets difficiles à mesurer sur le cycle de l’eau mais bien visibles

L’ensemble de la communauté scientifique s’accorde pour dire que le réchauffement climatique a bel et bien un impact négatif sur le cycle de l’eau. Cependant, ces effets délétères sont difficiles à évaluer car les activités humaines ont, elles aussi, des conséquences néfastes sur l’eau et s’entremêlent avec celles du réchauffement climatique. Malgré tout, certaines conséquences sont déjà bien visibles depuis plusieurs années dans différentes régions du monde.

Des sécheresses plus longues et plus intenses

En Méditerranée, en Afrique Australe et en Asie du Sud, des périodes de sécheresse plus longues et plus intenses sont observées depuis les années 70. Si cette sécheresse concerne principalement les zones désertiques, elle aura aussi des conséquences sur les zones limitrophes.

Selon le Programme des Nations Unies pour le développement, une diminution de 5 à 15% des précipitations est attendue dans les prochaines années et devrait toucher la majorité des zones désertiques du globe. Ainsi, en 2025, 38% de la population mondiale devrait alors être exposée au stress hydrique, contre 9% en 2008.

La sûreté de l’eau mise à mal

La sécheresse causée par le réchauffement climatique entraîne quant à elle un épuisement des ressources en eaux profondes. De ce fait, pour répondre à leurs besoins, les populations touchées par ce phénomène sont contraintes de consommer les eaux de surface, bien souvent insalubres.

Dans d’autres régions du monde, ce sont au contraire les pluies torrentielles qui entraînent des dysfonctionnements au niveau des stations d’épuration. Les installations de traitement de l’eau ainsi mises en mal sont responsables d’une augmentation des maladies transmises par l’eau comme le choléra ou la diarrhée.

Une augmentation des débits des cours d’eau

Le réchauffement climatique entraîne également une fonte des glaciers. L’eau douce ainsi captée naturellement par ces derniers ne peut plus être restituée aux écosystèmes pendant la période sèche. De plus, cela entraîne une augmentation des débits des cours d’eau dont les infrastructures pour stocker l’eau potable sont aujourd’hui incapables de gérer.

Quel impact sur sur la production d’eau potable et l’assainissement ?

Selon le baromètre 2017, nous sommes seulement 60% à penser que le réchauffement climatique a des conséquences sur l’eau potable. Pourtant c’est bien le cas. En effet, la température des eaux de surface ainsi que celle des eaux profondes augmentent, ce qui peut favoriser le développement des germes et des bactéries. Les polluants sont davantage mobiles et notre processus de désinfection actuel inadapté pour traiter une éventuelle contamination.

Nos réseaux d’assainissement et de gestion de l’eau sont également extrêmement sollicités ces dernières années à cause des périodes importantes de précipitations que nous avons connues. Résultat, ils sont surchargés et des mesures prises au niveau local sont parfois nécessaires pour atteindre les normes de potabilité. Autre point alarmant : le niveau des nappes phréatiques ne cesse de diminuer. Or notre accès à l’eau potable dépend des prélèvements effectués dans ces nappes souterraines. Si le niveau d’eau devenait trop bas, les besoins de la population en eau potable viendraient à manquer.

Préserver l’eau potable, une priorité pour tous

Pour préserver nos ressources en eau potable, il nous paraît important de rappeler que nous avons aussi un rôle à jouer et que nous pouvons tous agir au quotidien. En effet, en adoptant, chaque jour, quelques gestes simples, vous éviterez le gaspillage et la surconsommation : prendre une douche plutôt qu’un bain, chasser les fuites d’eau, choisir des appareils peu gourmands en eau, récupérer l’eau de pluie pour arroser vos fleurs ou encore poser des régulateurs de débits sur vos robinets par exemple.

Pour contribuer à la préservation de nos ressources naturelles, consommez avec discernement, en essayant d’avoir toujours conscience des quantités que vous utilisez. Enfin, n’oubliez pas l’impact des produits chimiques sur la qualité des eaux : mégots jetés par terre, huile de vidange ou peinture dans les toilettes, engrais chimiques dans les jardins, détergents dans la maison, tous ces gestes inappropriés ont des effets dramatiques sur notre eau et sur l’environnement de manière plus générale.

Découvrez, dès aujourd’hui 18 décembre, le nouveau baromètre 2018 qui est le 22e publié par le CIEau pour tout savoir de la perception des Français sur l’eau potable et son service.

Pour rappel, le CIEau est un observatoire créé en 1995, qui partage des connaissances pour comprendre les défis de l’eau et qui s’active à faire connaître le métier de ceux qui apportent des solutions pour une eau durable.

Lire aussi
Illustration bannière : Les Français et l’eau du robinet – © gorodphoto

Pas de réponse pour “Quel impact le changement climatique a t-il sur la qualité de l’eau potable ?”

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.