Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Ecoconduite : comment gérer les montées et les descentes si l'on souhaite réaliser des économies d'essence ?

Le 05/05/10 par cyrill.e

Selon la plate-forme d’information des services de l’énergie et de l’environnement des cantons romands* (Suisse), réduire la vitesse d’un véhicule dans les montée et lâcher l’accélérateur complètement dans les descentes en restant sur le plus grand rapport diminue significativement la consommation d’essence d’une voiture sur un parcours vallonné.

En montée, sur autoroute, si la pente est de 4%, rouler à 120 km/h peut engendrer une consommation de 19 litres de carburant au 100 km tandis qu’elle demeurera inférieure à 15 litres au 100 si le véhicule roule à 100 km/h. Si la pente atteint 6%, à 120 km/h, la consommation du véhicule peut grimper à 26 litres au 100 contre 20 litres au 100 km pour une vitesse de 100km/h.
Dans les descentes, quand le moteur n’est pas sollicité et qu’une vitesse est enclenchée, les véhicules munis d’une injection (majorité des voitures depuis une dizaine d’années) ne consomment pas d’essence car dans cette configuration, l’arrivée du carburant est coupée.

A lire également :

*www.energie-environnement.ch

Poster un commentaire
  1. cyrille dit :

    Bonjour Frédéric,

    J’avais rédigé un petit article il y a pas mal de temps sur les voitures GPL (quand le prix du carburant était au plus haut).

    Si j’avais à racheter un véhicule aujourd’hui, je regarderai sérieusement cette option.

    D’une part, d’un point de vue économique, ce choix semble vraiment intéressant, mais il semblerait que sur le plan environnemental, ce carburant présente aussi des avantages.

    En fait, si l’on regarde les émissions du puits à la roue, c’est à dire au niveau des gaz d’échapement mais aussi au niveau de la production des carburants, le GPL émet moins de gaz à effet de serre que l’essence, mais aussi que le diesel dans certains cas. L’introduction du diesel sans soufre faisant évoluer négativement le bilan des émissions de gaz à effet de serre du puit à la roue de ce carburant, l’Ademe précisait dans une étude que les écarts du GPL avec le diesel devraient encore se combler.

  2. mike dit :

    Hello Cyrille
    Tu as ici un bon résumé des différents conseils de conduite ou bien aussi sur l’encyclo : :) pour conduire en consommant moins
    bonne route

  3. exemple de prix de revient d’une clio GPL. Voir :
    (www.gueudet.fr/offre-181-CLIO_CAMPUS_ACCESS_GPL_a_6990_E____la_solution_economique__ecologique_et_pratique_.htm)

  4. Je roule avec une clio GPL (4ch) depuis 5 ans et, j’ai une conduite très souple, ma consommation moyenne est de 5,5 l .En rejet de Co2 aucun gain par rapport à l’essence, mais + de 90% de particules nocives en moins en comparaison de l’essence. Côté financier, achat d’une voiture neuve= carte grise gratuite+ 2000 euros de primes par l’état.
    Coût du véhicule neuf= 2000 euros de plus qu’une essence.
    Prix du carburant= 0,68euros/litre.
    J’ai la chance d’habiter à la frontière, je le paye 0,52 en Belgique, et il est cher en ce moment! habituellement c’est entre 0,40 et 0,45.

  5. cyrille dit :

    Je possède un petit véhicule type citadine (une fiat panda diesel nouvelle génération).

    J’essaie d’appliquer au maximum les règles d’écoconduite.

    En moyenne, je consomme 4,3 litre au 100 avec une circulation mixte (urbain, autoroute et route). Je roule doucement.

    En echo à ce qui a été dit par Julien de Simplifier pour durer et Julien d’Ekologeek, je me demande si avec des véhicules diesel, le moteur ne s’encrasse pas un peu au fil du temps quand on pratique l’éconconduite. De mon coté, j’ai eu des pertes de puissance accompagnées de fumées noires (problèmes liés à la vanne EGR d’après ce que l’on m’a dit).

    Du coup, dorénavant, je la pousse parfois, pour décrasser le moteur (une fois par mois voire moins).

  6. Yann dit :

    Pour le passage des rapports, cela dépend beaucoup: certains constructeurs ont volontairement allongé les rapports afin d’améliorer l’efficience de leurs modèles "sobres". Par exemple, sur une Ibiza ecomotive, on est à 2500 t/mn entre 110 et 120 en 4e, le 5e devient anecdotique et ne sert que sur autoroute.
    A 110, on consomme plus en 5e dès qu’il y a une côte. Par contre, sur un trajet "mixte" (ville-périph-4 voie-départementale) de 25km, en faisant vraiment très attention, on peut arriver à une consommation de 3.9 l au 100km si la circulation est fluide.

  7. @Julien :
    "Accélérer franchement". Je pense qu’ils disent plutôt d’enfoncer la pédale au 3/4 plutôt qu’à fond :). Mais c’est sûr qu’il faut pas non plus rester comme papi/mami à 1/4 de la pédale à chaque accélération (outre le fait de vouloir éviter d’entendre le klaxon du voisin de derrière :)).

  8. Julien dit :

    Merci Julien pour ces précisions! Cela rejoint peut-être le conseil d’eco-drive.ch "accélérer franchement".

  9.  @Julien : N’y connaissant pas grand chose non plus, je sais juste que c’est pour éviter le dépôt de calamine dans le moteur. Et donc augmenter la durée de vie de celui-ci. enfin, si tu roule à 130 sur autoroute, je pense que ça devrait déjà aller…

  10. Julien dit :

    Je n’ai pas les compétences mécaniques nécessaires pour juger du bien-fondé de cette affirmation, mais on m’avait expliqué qu’il est bon pour la voiture de la pousser dans les tours de temps en temps.
    Il est clair que si ça rallonge sa durée de vie, c’est aussi écologique.
    Des infos à ce sujet?

  11. Encore les Suisses :
    « www.eco-drive.ch »

  12.  @Cyrille :
    C’est pour cela que j’ai donné une fourchette de vitesses.
    En gros, cela représente à être aux alentours des 1500 t/mn en 5ème.
    Et forcément, avec les citadines, on est plus rapidement en 5ème, donc, plus souvent au bon régime pour consommer le moins.

  13. cyrille dit :

    Les pneumatiques, principalement du fait de leur résistance au roulement, représentent entre 20 et 30 % de la consom­mation de carburant des véhicules. D’après des tests réalisés par Que choisir, « en choisissant bien ses pneus, il est possible de réduire de 10 % la consommation en carburant de son véhicule et de réaliser ainsi des économies allant de 80 à 160 euros par an selon la taille et la largeur des pneus »

    Ils sont donc vraiment efficaces.

    D’ailleurs, à partir du mois de novembre 2012, les pneus devront être pourvus d’une étiquette énergie semblable à celle déjà utilisée pour l’électroménager ou pour les véhicules.

    Par contre l’enquête de Que choisir a montré que les pneus les plus économes étaient aussi ceux qui adhéraient le moins à la route.

    Julien, c’est vrai que certaines professions ont réellement besoin de ce type d’engins. En France, il y a le système de bonus/malus qui est intéressant. En Suisse, une initiative populaire a été lancée, elle vise à interdire les véhicules qui émettent plus de 250 g.

    Julien d’Ekolo[geek]

    Est-ce que la vitesse la plus efficiente ne varie par en fonction du véhicule ?

    Selon mes souvenirs, plus le véhicule est puissant, plus il est adapté pour rouler à une vitesse élevée. C’est pour cette raison que les véhicules très puissants ne sont pas du tout efficaces pour rouler en ville car ils ne sont pas adaptés à ce type de parcours.

  14.  Sachant que la vitesse la plus efficiente (la plus économe) à vitesse constante, se situe entre 60 et 80 km/h…

  15. Julien dit :

    Je confirme qu’effectivement, la Suisse est pleine de 4×4. Et il y en a autant en ville de Genève que dans les Alpes, si ce n’est même plus… A quand une vraie taxation pour ceux qui en possèdent?!
    Bien sûr, il faudrait faire la différence entre ceux qui en ont parce qu’ils en ont besoin (agriculteurs, personnes vivant à la montagne) et les autres. Et ce serait un travail énorme, quasiment au cas par cas.

  16. Yann dit :

    Aaah, Bouygues + Total, ça sent l’intox quand même …
    Je dispose dans ma voiture de "compteurs" de consommation, un en temps réel, et un qui donne une moyenne sur le trajet effectué… et je n’ai noté aucune baisse de conso avec ce carburant. Vu le prix du carburant en question, cela me semble être une belle arnaque.
    J’ai également vu récemment des pubs pour des pneus qui permettent d’abaisser la consommation, par contre, cela semble n’être possible qu’au détriment de l’adhérence … quelqu’un a t’il des infos à ce sujet?

  17. cyrille dit :

    Bonnes remarques. J’ai été aussi étonné en voyant ces chiffres. En fait, selon un article paru la semaine dernière dans Metro* le parc automobile suisse serait le “plus sale d’europe”.

    Et selon une étude de l’Office fédéral des routes (Suisse), la part de 4X4 mise en circulation l’an dernier dans le trafic helvétique est la plus élevée d’Europe occidentale.

    Plus d’un quart des véhicules mis en circulation l’année dernière en Suisse sont des 4*4 et les 4*4 ne sont pas uniquement immatriculés dans les régions montagneuses.

    Je pense que cela explique au moins en partie que les consommations observées soient si élevées.

    Pour le reste, même si des relevés en France auraient peut-être été différents, les solutions sont identiques ! Pour réduire la consommation, il faut lever le pied de la pédale d’accélérateur !

    Je vais regarder la prochaine fois que je prends une montée si la consommation de mon véhicule augmente significativement.

    Concernant le carburant Total Excellium, Bouygues l’a testé sur sa flotte de véhicule et a enregistré une économie de 3,7% de la quantité de carburants consommés. Mais je ne connais pas la fiabilité des données. De toute façon, cela ne compense pas la hausse de prix à la pompe. Il vaut peut être mieux essayer de choisir un véhicule qui consomme peu à la base qu’utiliser ce type de carburant.
    *www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Le-parc-auto-suisse-est-le-plus-sale-d-Europe-13521586

  18. Yann dit :

    Effectivement, ces chiffres paraissent énormes! S’agit-il d’un Hummer?  ;-D
    Par contre, ce qui est vrai pour la descente (consommation nulle) l’est aussi pour la décélération, l’injection se coupe lorsque l’on se sert du frein moteur pour ralentir, d’où l’intérêt d’anticiper.
    Digression: contraint et forcé, j’ai du récemment faire le plein chez Total, qui présente son diesel ‘excellium’ comme permettant de réaliser des économies de carburant, et comme émettant moins de CO2 (ça c’est du bon greenwashing) et du coup le vend horriblement cher. J’ai quand même tenté l’expérience, et je ne constate AUCUNE différence avec un gasoil de grande surface. Publicité mensongère?

  19. Julien dit :

    Je le fais en descente; mais je n’imaginais pas que les chiffres étaient aussi élevés pour la montée! Merci pour l’info!

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.