Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Manger local une semaine, un défi ? Partie 3

Le 17/01/12 par Vincent.F

Mardi.

Locavore deux jours, locavore trois jours ?

Petit déj’ : pain bio acheté la veille, beurre de Phalempin, confiture maison. Chicorée Leroux, d’Orchies (moins de 30 km). Au goût ça passe mais c’est sans caféine…

Mardi, jour de marché. J’y retourne afin de varier un peu les plats, me renseigner sur le type de culture d’où proviennent les courgettes achetées dimanche, et trouver un peu de viande, locale.

2 Radis noir (1,5€/pièce), 1 kg panais (vielle racine autrefois très utilisée en cuisine, son goût est similaire à celui d’une carotte mais en plus sucré), 2kg pommes de terre, 1 choux rouge (1€/pièce), 3 poireaux, 5 poires (Comice et Conférence), 6 oeufs de ferme. Total : 13€. Pour la viande, je trouve un volailler au marché couvert. Escalope de poulet élevé en ferme dans le Pas de Calais, 110 g pour 2,15€.  La viande est deux fois plus chère que ce que l’on peut trouver en grande surface. Cela dit, les prix des fruits et légumes sont très peu élevés. De plus ce sont des produits que je n’ai pas l’habitude d’acheter.


Un panier à 13€, un peu plus cher que le précédent, les quantités sont aussi plus importantes


Midi :

  • Entrée : reste de la salade d’endives, bleu et noix de la veille
  • Plat : choux rouge et panais pôélés, avec l’escalope de poulet découpée en lamelles.
  • Dessert : une poire

Verdict : excellent ! le mélange choux rouge, panais et poulet avait tout de l’improvisation, mais c’est une réussite.

Inédit et délicieux


Pari réussi ! Local, équilibré et sain, pas cher en plus… Le repas doit pouvoir être estimé à 3€5 maxi, parce qu’il y a de la viande.

Dîner :

  • Le reste du plat du midi en entrée, froid. Pas mal non plus :)
  • Plat principal : pommes de terre cuites à l’eau puis revenus à la poêle, carottes et oeufs sur le plat. Avec un poireau cuit à la vapeur.

Dessert : une pomme !

Oeufs au plat, pdt, carottes et poireau


Je suis assez satisfait de parvenir à utiliser les ingrédients du marché dans des compositions qui semblent équilibrées. ça me permet de me remettre à la cuisine en plus, ce qui n’est pas du luxe !

Sur ce, je vous souhaite un bon appétit !

*

En savoir plus :

    Poster un commentaire
    1. Vincent.F dit :

       Merci !

      Faut avouer que l’emploi du temps est très serré en ce moment, être locavore, sans avoir de congélo, c’est épuisant ! 

      De façon optimale, il faudrait faire le marché une fois par semaine, avoir une capacité de stockage minimale (que je n’ai pas chez moi), un congélo, et préparer les plats du midi la veille au soir !

      Je tente l’expérience une semaine. Je crois qu’il sera bénéfique de garder quelques habitudes héritées de ce test, mais je ne pourrais pas tenir le rythme de manière permanente. Après tout la clé de la réussite, c’est de savoir ou chercher ses produits, car ils sont dispersés entre différents vendeurs/producteurs, mais aussi se forcer à aller aux fourneaux, régulièrement. Ce qui n’est pas évident. A ce sujet, j’ai profité d’une semaine plutôt calme pour moi pour tenter l’expérience. En temps normal, j’aurai pu mais j’aurai mangé 3fois chez moi sur 7 jours, ce qui n’est pas très représentatif…

    2. Palermo dit :

      Encore bravo pour la conduite du projet !
      Par contre je me posais une question : courses, bouffe (du midi notamment), l’emploi du temps se charge sacrément avec ça ?

    Poster un commentaire

    Laisser un commentaire

    Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.