Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Pourquoi et comment intégrer des algues dans notre alimentation : comment cuisiner les algues, recette à base d'algues ?

Le 19/10/12 par cyrill.e

Les algues sont pleinement intégrées dans les pratiques alimentaires des pays asiatiques et si, en Occident, ces végétaux ne sont pas encore très présents dans notre nourriture quotidienne, nous avons pratiquement tous mangé des algues dans un restaurant japonais (sushi, soupe miso) ou à notre insu dans un dessert, dans une sauce, ou encore dans une charcuterie où certaines propriétés des algues sont utilisées (épaississants, stabilisants).

Une recette de saison : la salade d'endives agrémentée de Nori, Comté et levure de bierre.

Une recette de saison : salade d'endives agrémentée de Nori, Comté et levure de bière.

Quelle est la valeur nutritive des algues ?

 

Les minéraux

    Les algues sont riches en minéraux et en oligoéléments et notamment en calcium, en fer, en magnésium, en potassium, en sélénium ou encore en iode et c’est l’intérêt majeur de l’intégration des algues à notre alimentation car ces éléments jouent un rôle essentiel pour notre développement et notre fonctionnement biologique

    Chaque année, on absorbe l’équivalent d’un kilogramme d’algues fraiches… sans le savoir : crèmes glacées, mayonnaise, pâtisseries et plats cuisinés contiennent des extraits d’algues qu’on peut identifier sous les noms de code E401 à E407

     

    Les autres nutriments

      Les algues contiennent aussi de la vitamine A, C et E et sont une des rares sources végétales de vitamine B12.

      Les autres bénéfices potentiels des algues pour la santé

      Des recherches qui restent à confirmer montrent que les fucoïdanes présents dans les algues brunes (kombu, wakamé) pourraient avoir une activité anticancéreuse et les fibres des algues pourraient exercer une activité anti-inflammatoire et antioxydante. Les algues sont fréquemment utilisées dans la médecine chinoise.

      Certaines algues alimentaires possèdent également une grande richesse en chlorophylle, en vitamines (hydro ou liposolubles), de nombreux acides aminés, des glucides, des lipides, des diastases, des mucilages et également des antibiotiques naturels.

      En conclusion :

        Pour conclure cette partie, il me semble probant de citer le service de la consommation et des affaires vétérinaires de l’état de Genève. Selon lui :

        la richesse en matières minérales des algues marines en fait un complément nutritionnel de choix dans notre alimentation. Excepté l’algue Hijiki qui peut être très riche en arsenic toxique, une consommation normale ou sous la forme de compléments alimentaires ne présente pas un risque pour la santé. Leur excellente bio disponibilité et leurs intéressantes qualités nutritionnelles les rendront certainement de moins en moins marginales dans nos habitudes alimentaires.

        *

        Suite > Comment cuisiner les algues ?

         

        Poster un commentaire
        1. oveva dit :

          L’idéal c’est de récolter les algues alimentaires lors des grandes marées, au plus bas de l’eau. Pas de pollution, valeur gustative plus importante. Bien sûr, faut habiter au bord de la mer ou y aller en vacances !

        2. cerise dit :

          exact !  on peut s’en passer, mais comme on est dans un sujet sur les algues on va en faire cuire une,mais surtout rajouter le miso en dernier, juste avant de servir sinon bye bye ses vertus !

        3. cyrille dit :

          Bonsoir Cerise,

          Merci pour cette remarque très pertinente.

          En fait, je voulais parler de la soupe miso. J’ai été imprécis dans ma phrase en utilisant un raccourci familier

          Je vais corrigé cela tout de suite.

          Dans la soupe miso, il y a du miso, bien entendu, mais aussi une algue le wakamé.

        4. cerise dit :

          le miso n’a rien à voir avec les algues, c’est de la pâte de soja fermentée 😉
          Pour les novices en algues, il y a des algues vendues en mélange, en paillettes ,séchées, c’est facile d’en saupoudrer les salades… sinon on trouve aussi des algues fraîches conservées dans le sel, en barquettes ( en magasins bio), il faut bien les rincer.

        5. cyrille dit :

          J’oubliais, peut-être que la recette végétarienne donnée sur le forum par Berlinale peut t’intéresser.

          Si tu as une question, n’hésites pas.

        6. cyrille dit :

          :-)

          J’ai hâte de découvrir ce dossier. Cela me sera utile aussi.

        7. Ökoté dit :

          Et je me serai volontiers incrusté à ta table si on était pas si loin…
          Quant à moi je prépare mon plan d’actions sur mon régime alimentaire 2010, à suivre sur « www.okote.fr », et je sens que des algues vont y faire leur apparition…

        8. cyrille dit :

          Félicitation pour ton Japonais :-)

          Impressionnant.

          Sinon, pour cet article, j’ai eu la chance de trouver pas mal d’infos sur le site Algue service et notamment un tableau qui présente comment cuisiner les algues. Je les remercie au passage de m’avoir permis de reprendre ces informations.

          Et en préparant le repas de ce midi, j’ai aussi fait une petite salade avec des algues que j’ai photographiée et j’ai ainsi pu illustrer l’article avec une photo 😉

        9. Ökoté dit :

          Hontôni arigato Cyrille san !
          Moi qui cherchait justement de quoi compléter mon alimentation !
          Mais où vas-tu chercher toutes ces infos…

        Poster un commentaire

        Laisser un commentaire

        Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.