Inscription Connexion Flux rss Plan du site

Peut-on utiliser l'eau de son puit ? En creuser un ?

Le 14/01/13 par Vincent.F

Posséder un puit sur son terrain n’est plus tant un luxe que ça a pu l’être il y a quelques décennies. Pour des raisons de contamination des réseaux d’eau urbaine par la pollution des sols, l’eau de pluie ou de puit, ne peut pas être rejetée dans le réseau des eaux usées. Une dérivation et un raccordement à un réseau parallèle est obligatoire. De plus, même pour un usage de type arrosage des plantes, sans rejet des eaux usées donc, un compteur devra être installé sur le puit, et une redevance sera facturée de tout façon aux utilisateurs de puits.

Dans tous les cas, pour une exploitation ou un forage, toute demande doit être faite au minimum un mois avant le début des travaux.

Votre puit ne sera peut être pas si bucolique...

Eau de puit, eau de pluie : une législation bien plus stricte aujourd’hui

La présence d’un puit sur un terrain doit être déclarée en mairie. De même, le projet de construction d’un puit doit faire l’objet d’une demande de permis de construire dans les règles. Dans tous les cas, pour être dans la légalité, rapprochez-vous de la DDAS (direction départementale des affaires sanitaires et sociales) afin de  glaner les renseignements nécessaires sur les risques de pollution, la déclaration et le contrôle du puit.

... comme celui-ci. Veillez à bien vous renseigner en mairie avant d'entreprendre quelque travaux ou prélèvement sur votre puit.

Restrictions, réglementations, autorisations pour l’utilisation et la consommation de l’eau du puit, c’est auprès de votre mairie qu’il vous faudra faire les premières demandes.

Pour ce qui est de l’utilisation de l’eau d’un puit privé, depuis 2009 la législation oblige les propriétaires a installer un compteur relevant les volumes pompés. Une redevance a été mise en place pour compenser l’extraction et surtout le rejet des eaux du puit dans le réseau des eaux usées. En moyenne, 0,34 centimes par m3 d’eau rejetée.

L’eau souterraine ou de pluie ne doit pas contaminer les réseaux domestiques urbains

Tirée d’un puit ou encore d’une source, l’eau est rarement propre à la consommation, elle n’est pas potable. Car bien que passant par des couches de roches sédimentaires censées filtrer le liquide, la pollution passe entre les mailles du filet. Pesticides, nitrates, bactéries, ne seront pas filtrées.

Ainsi, utiliser l’eau d’un puit pour l’arrosage extérieur du jardin et l’utiliser pour un usage domestique intérieur (toilettes, vaisselle ou autres) n’implique pas les mêmes obligations.

Dans le cadre de l’usage intérieur, les eaux seront rejetées dans le réseau urbain. Et ici, le risque de contamination (quelqu’un qui boirait de l’eau issue du puit ou que le réseau soit contaminé par l’eau de pluie/du puit) est grave. Le propriétaire du puit désirant utiliser l’eau pour les toilettes par exemple, devra raccorder ses canalisations à un réseau spécifique.

> Suite page 2 : connaître l’état de la nappe phréatique >

Poster un commentaire
  1. Laure Bardon dit :

    J’apprécie vos informations, merci. J’habite à la campagne, et en fait j’ai un puits bucolique comme votre photo! Je pense que c’était construit par mon arrière-grand-père, mais je ne pense pas qu’il était un puisatier;, alors je n’ai pas sure que c’est utilisable. Alors, vos conseils sont très utiles.

  2. Consommer l'eau dit :

     Bonjour,
    merci beaucoup pour ces précisions, dont je n’étais pas au courant. En effet, je possède un puit duquel je prends de l’eau pour mon réseau "non potable", et toute cette eau est rejetée via les égouts classiques.
    Mea culpa, je vais me renseigner pour me mettre aux normes.
    Encore merci à vous !
     
    Cordialement,

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Je m'abonne au flux RSS des commentaires de cet article.